Cyclisme - Dopage - Dopage : Rémy Di Gregorio suspendu quatre ans après un contrôle à l'EPO

L'Equipe.fr
L’Equipe

Suspendu provisoirement depuis avril 2018 en raison d'un contrôle positif à l'EPO, Rémy Di Gregorio a écopé d'une suspension de quatre ans de la part de l'UCI. Contrôlé positif à l'EPO le 8 mars 2018 sur Paris-Nice et suspendu à titre provisoire depuis avril 2018, Rémy Di Gregorio a écopé de quatre ans de suspension de la part de l'Union cycliste internationale (UCI). Cette suspension court donc jusqu'au 7 mars 2022, selon la liste mise à jour des coureurs sanctionnés par l'UCI et publiée lundi. Mais il avait annoncé l'arrêt de sa carrière après son contrôle positif. L'ex-grimpeur de l'équipe Delko-Marseille Provence est un récidiviste. En 2012, il avait déjà été exclu du Tour de France pour des soupçons de dopage. Interpellé le 10 juillet 2012 à Bourg-en-Bresse lors d'une journée de repos, il avait été mis en examen pour détention de matériel prohibé, licencié par son équipe de l'époque Cofidis, puis il avait été condamné à un an de prison avec sursis en juillet 2018. En 2013, le Marseillais avait été autorisé à recourir par la justice et avait repris la compétition avec la formation devenue depuis Delko-Marseille Provence.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi