Cyclisme - Dopage La provocation selon Ferrari

Le docteur Michele Ferrari, qui est sous le coup d'une enquête de justice menée par le Procureur de Padoue pour association de malfaiteurs, trafic et utilisation de produits dopants, évasion fiscale et contrebande, n'en est plus à une provocation près. Sur le blog de son fils, Ferrari estime ainsi que l'efficacité du dopage n'est pas prouvée, que certaines drogues ont plus un effet placebo qu'autre chose. Il prend pour exemple Lance Armstrong, en estimant que l'Américain s'est trompé dans ses aveux en disant qu'il n'aurait pas pu gagner sept fois le Tour de France sans se doper.

«Si sa façon de prendre de la testostérone a été celle rapportée par ses coéquipiers, elle n'aurait pas eu plus d'effet qu'un placebo. Et dans son cas, suite à sa maladie, il est aussi possible que ses prises aient handicapé sa capacité aérobie. (...) En ce qui concerne l'EPO et les auto-transfusions, encore une fois si elles ont été réalisées dans les conditions décrites, elles n'auraient augmenté ses performances que de 3 - 6%. On peut obtenir la même chose en s'entraînant en altitude. (...) Armstrong aurait atteint le même niveau de performance sans se doper, du fait aussi d'un talent qui était bien supérieur à ses rivaux de l'époque.»

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus