Cyclisme - Dopage - Sky - Affaire Freeman : Jim Ratcliffe soutient Dave Brailsford

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le co-propriétaire de la formation Ineos-Grenadiers, Jim Ratcliffe, a apporté son soutien à son directeur sportif, Dave Brailsford, mis en cause en raison des accusations de dopage pesant sur l'ancien médecin de l'équipe, Richard Freeman. Dans une interview exclusive accordée au quotidien d'information britannique The Daily Telegraph, Jim Ratcliffe, co-propriétaire de l'équipe Ineos-Grenadiers, a déclaré apporter son « total soutien », à son directeur sportif Dave Brailsford. Ce dernier est dans la tourmente à la suite de l'affaire Richard Freeman, ancien médecin du Team Sky et de la Fédération britannique de cyclisme (British Cycling) entre 2009 et 2017. Le 12 mars dernier, Richard Freeman a été jugé coupable d'avoir commandé de la testostérone en juin 2011 en « sachant ou croyant » qu'elle était destinée à un coureur. Puis il a été radié du « Medical Practitioners Tribunal Service » (MPTS), l'équivalent britannique du Conseil national de l'ordre des médecins. Ces événements ont jeté des soupçons sur la formation dirigée par Dave Brailsford, Team Sky devenue Ineos il y a deux ans. Dans l'interview au Daily Telegraph, Jim Ratcliffe a expliqué « être conscient des problèmes historiques liés au dopage » mais qu'il avait « confiance en son équipe et son encadrement ».