Cyclisme - Gand-Wevelgem - Greg Van Avermaet remporte aussi Gand-Wevelgem !

L'Equipe.fr
Déjà vainqueur du Het Nieuwsblad et du GP E3-Harelbeke cette année, Greg Van Avermaet (BMC) remporte aussi Gand-Wevelgem en battant son compatriote Jens Keukeleire après avoir profité d'une erreur de Peter Sagan à quatorze kilomètres de l'arrivée.

Déjà vainqueur du Het Nieuwsblad et du GP E3-Harelbeke cette année, Greg Van Avermaet (BMC) remporte aussi Gand-Wevelgem en battant son compatriote Jens Keukeleire après avoir profité d'une erreur de Peter Sagan à quatorze kilomètres de l'arrivée.Dans des temps anciens, aujourd'hui presque oubliés, Greg Van Avermaet était gentiment moqué pour sa propension à accumuler les places d'honneur. Mais à 31 ans, l'austère Flamand est en train de vider son armoire à souvenirs des médailles de deuxième (du Tour des Flandres en 2014) ou troisième (de Paris-Roubaix en 2015) afin de faire de la place aux trophées. En huit mois, «GVA» a collectionné les bouquets de la course en ligne des JO de Rio, du GP de Montréal, du Het Nieuwsblad, du GP E3-Harelbeke et de Gand-Wevelgem.Le classementLe nouvel homme fort de la Belgique, c'est incontestablement lui alors que Tom Boonen (encore sixième ce dimanche) va prendre sa retraite dans deux semaines, à l'issue de Paris-Roubaix, et que Phillipe Gilbert a pris le chemin inverse, s'abonnant aux deuxièmes places. Il n'est plus étonnant, au contraire, de voir Greg Van Avermaet poser sa main sur la course comme il l'a fait en provoquant l'accélération décisive dans le dernier passage du Mont Kemmel, à 35 kilomètres de l'arrivée. Elle a permis de dégager un groupe de cinq hommes forts avec Peter Sagan, Niki Terpstra, Jens Keukeleire et Soren Kragh Andersen.Dans le même temps, on n'est plus vraiment surpris de voir Sagan gâcher régulièrement sa chance alors qu'il était en bonne position. Le champion du monde, troisième au final, s'est piégé tout seul à quatorze kilomètres de la ligne en pestant contre la passivité de Terpstra, laissant Van Avermaet et son compatriote Keukeleire, qui n'en demandaient pas tant, prendre la poudre d'escampette. Il n'ont pas été repris et c'était pain béni pour «GVA», qui a lancé le sprint le premier et n'a pas été remonté. De quoi fanfaronner ? Sans doute un peu, mais pas plus, puisque l'objectif n°1 du nouveau roi des classiques pavées est le Tour des Flandres dans une semaine. Et pas pour une place d'honneur.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages