Cyclisme - GBR - Ian Stannard (Ineos Grenadiers) contraint de prendre sa retraite

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Victime d'une polyarthrite rhumatoïde, le cycliste britannique de 33 ans Ian Stannard (Ineos Grenadiers) a annoncé sa retraite ce jeudi. Depuis un an, le cycliste anglais de l'équipe Ineos Ian Stannard souffrait d'une maladie auto-immune. Elle l'a contraint à renoncer. « C'est très dur d'arrêter ma carrière ainsi, déclare Ian Stannard dans un communiqué. Nous avons cherché avec l'équipe toutes les solutions possibles pour vivre avec ce mal. J'ai même cru que je pourrais gérer la maladie durant le confinement. Mais dès que j'ai repris la course, j'ai su que mon corps ne pourrait pas tenir. » « Ian a reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde il y a douze mois, raconte le docteur Richard Usher, médecin de l'équipe Ineos Grenadiers. Cela a causé une inflammation sévère dans les articulations, et Ian a eu des douleurs dans les poignets, les genoux et les chevilles. Nous avons essayé divers traitements, mais Ian a finalement pris la meilleure décision pour sa santé à long terme. » 3e de Paris-Roubaix en 2016 À 33 ans, Stannard avait débuté sa carrière dans la British Cycling Academy au côté de Geraint Thomas ou Mark Cavendish et a construit son palmarès sur les courses d'un jour comme le Het Nieuwsblad (2014 et 2015) ou une 3e place à Roubaix en 2016. Ce spécialiste des classiques a également été un équipier précieux pour Chris Froome lors des trois premiers de ses quatre Tours de France victorieux en 2013, 2015 et 2016. « Ma victoire préférée a sans aucun doute été la deuxième victoire au Nieuwsblad. Je m'étais brisé le dos l'année précédente, et le processus de rétablissement a été le plus difficile que j'ai eu à endurer dans ma carrière. Puis ; pour battre trois coureurs de Quick Step (Terpstra, Boonen, Vandenbergh), en Belgique... c'est difficile de faire mieux. On me parle encore de cette victoire. »