Cyclisme - GP E3 - Des nouvelles barrières de sécurité utilisées sur le GP E3

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Pour éviter de graves accidents, notamment sur les sprints massifs, de nouvelles barrières de sécurité ont été mises au point, et utilisées pour la première fois dans le final du Grand Prix E3, vendredi. Hautes d'1,40m, les barrières en plastique jaune de la société Boplan sont apparues pour la première fois sur une course professionnelle vendredi, dans le final du Grand Prix E3. Conçues pour absorber les chocs et pour éloigner le public des coureurs, elles doivent permettre d'éviter certains types d'accidents, ou d'en réduire la gravité. Un plastique qui absorbe les chocs
« Les aires d'arrivée nécessitent une attention spéciale, en raison de la vitesse des coureurs, surtout durant les sprints massifs, s'est justifiée Boplan dans un communiqué. Avec l'utilisation des bonnes ressources aux bons endroits, la sécurité des coureurs comme des spectateurs, est grandement améliorée. » Pour atteindre cet objectif, l'entreprise a misé sur un plastique absorbant les chocs. Mais l'autre intérêt de la barrière, c'est sa forme. Inclinée à 70°, vers l'extérieur de la route, elle doit permettre -quand le public se masse dans les derniers mètres- d'éloigner les spectateurs, et d'empêcher tout contact avec les coureurs, lancés à pleine vitesse. lire aussi Toute l'actu du cyclisme