Cyclisme - Groupama-FDJ - Arnaud Démare en mission sur le Tour d'Italie 2022

·2 min de lecture

Le sprinteur de Groupama-FDJ sera aligné sur le Giro en 2022 avec l'espoir d'y gagner à nouveau et d'oublier une saison blanche dans les grands Tours en 2021. Mardi matin, à l'occasion de la présentation de Groupama-FDJ, Marc Madiot a dégagé les objectifs de sa formation pour 2022 et parmi eux, gagner sur les grands Tours figurait assez haut dans la liste alors que ses coureurs sont rentrés fanny des courses de trois semaines l'an passé. Ce sera notamment la mission d'Arnaud Démare sur le Tour d'Italie, au côté du jeune Hongrois Attila Valter, porteur du maillot rose l'an passé, une course sur laquelle le sprinteur picard a brillé par le passé (5 victoires d'étapes). Démare en a profité pour faire son examen critique mardi matin. Arnaud Démare « Je n'ai pas été à la hauteur sur les grands Tours l'an passé » « Je n'ai pas été à la hauteur sur les grands Tours l'an passé, concéda-t-il, mais je n'ai rien lâché. J'ai continué à y croire pour finir en beauté sur Paris-Tours. Je ne mets pas tout à la poubelle, je n'ai pas fait une année blanche non plus, il y avait quand même 9 victoires en 2021. Mais il n'y a que Paris-Tours qui sort du lot, et le général de la Mayenne.

Les autres courses, j'ai eu du plaisir à les remporter, mais ce n'est pas là qu'on m'attendait, que je rêvais de m'imposer. En 2020, j'avais remporté 4 étapes du Giro, le maillot cyclamen
(du classement par points du Tour d'Italie), le titre de champion de France, deux classements généraux (Tours du Poitou-Charente et de Wallonie), donc oui, j'espérais refaire la même chose. » Milan-San Remo, son objectif du début d'année Dans le grand Tetris de l'équipe pour 2022, Arnaud Démare n'a donc pas été sélectionné pour le Tour de France, d'où il était sorti bredouille l'an passé et où la Groupama-FDJ s'en remettra cette fois à ses grimpeurs - Thibaut Pinot, David Gaudu, Michael Storer. lire aussi Pinot sur le Tour de France 2022 « Ne pas participer au Tour, c'est une déception pour moi, reconnut le sprinteur. J'ai déjà remporté deux étapes dans le Tour (Vittel en 2017, Pau en 2018), ce n'est pas parce que je n'ai pas gagné l'an passé que je ne suis plus capable de le refaire. C'est un choix de l'équipe, je l'accepte, je vais travailler sur le Giro où j'ai de bons souvenirs. »

Avant de prendre le départ de Budapest début mai, Démare lancera sa saison sur le Tour d'Oman mi-février, suivi de l'UAE Tour puis de Tirreno-Adriatico, qui doit l'emmener à Milan-San Remo, son grand objectif du début d'année.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles