Cyclisme - JO - Egan Bernal laisse planer le doute sur sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers), maillot rose du Giro à cinq jours de l'arrivée, a laissé planer un doute sur sa participation fin juillet aux prochains JO de Tokyo. « Je ne suis pas sûr d'y aller. C'est un point d'interrogation », a déclaré le Colombien Egan Bernal au sujet de sa participation pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été. « Je n'irai que si je suis tout à fait compétitif », a ajouté Bernal en faisant référence à ses douleurs au dos. « Je dépense beaucoup d'énergie sur le Giro. Je ne sais pas si aller aux Jeux, avec ce que cela entraîne comme fatigue est la meilleure chose à faire », a estimé le vainqueur du Tour de France 2019. « Si c'est trop risqué, je n'irai pas. Je ne rejette pas la possibilité mais ce sera compliqué. » Egan Bernal « Je préfère finir le Giro. On verra comment mon corps récupère et on prendra la décision » Bernal a évoqué la suite de la saison sans s'engager précisément : « Je préfère finir le Giro. On verra comment mon corps récupère et on prendra la décision. Je pourrais faire la Vuelta. » Il a quasiment exclu, en revanche, de s'aligner au départ du Tour de France (26 juin au 18 juillet) en réponse à une question sur sa participation : « Je ne pense pas, non. Doubler Giro et Tour est très difficile. On a déjà une très bonne équipe. » lire aussi Le classement général du Giro Le leader de la formation Ineos a répondu aussi à l'hypothèse évoquée dernièrement par Alberto Contador de tenter de remporter le Giro et le Tour la même année, performance qui n'a plus été accomplie depuis Marco Pantani à une tout autre époque (1998) : « Je ne sais pas vraiment. Le Giro et le Tour sont très différents. Cela dépend aussi des parcours, des objectifs de l'équipe. Pour l'instant, je veux me concentrer sur les prochaines étapes du Giro. » Bernal, vainqueur de deux étapes depuis le départ du Giro, occupe la première place, à cinq jours de l'arrivée à Milan, avec près de deux minutes et demie d'avance sur le deuxième, l'Italien Damiano Caruso. lire aussi Toute l'actualité cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles