Cyclisme - Justice - La police italienne rouvre l'enquête sur la mort de Marco Pantani

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'enquête sur la mort de Marco Pantani a été rouverte après que Tonina, sa mère, a transmis à la police de Rimini un nouveau document sur les derniers jours du lauréat du Tour de France 1998. Le voile de mystère qui trouble les circonstances de la mort de Marco Pantani, en février 2004, n'a toujours pas été levé. Si la thèse officielle du décès du coureur italien évoque une overdose de cocaïne et d'antidépresseurs, sa mère, Tonina, n'y a jamais cru et continue de se battre pour que la police se penche à nouveau sur les derniers jours du « Pirate ». Ce mardi, le site du Quotidiano Nazionale révèle qu'elle a transmis à la police de Rimini, où avait été découvert le corps sans vie de Marco Pantani, un nouveau document de 51 pages relatant les derniers jours de son fils et ayant permis la réouverture de l'enquête. Tonina Pantani, la mère de Marco Pantani. « Nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé dans cet hôtel » « J'étais et je reste convaincue que la vérité à propos de la mort de Marco n'est pas encore sortie, que nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé dans cet hôtel pendant les heures et les jours ayant précédé son décès », y déclare-t-elle. Pantani, vainqueur du Tour d'Italie et du Tour de France en 1998, avait sombré dans la drogue puis la dépression après avoir été exclu du Giro pour un hématocrite anormal, l'année suivante. Il avait été retrouvé mort le 14 février 2004, à 34 ans, dans une chambre de la résidence « Le rose » à Rimini, sur la côte adriatique. Sa famille a toujours soupçonné un homicide. Il s'agit de la troisième enquête ouverte sur la mort de Pantani. « Tonina veut savoir une dernière fois si son fils est mort pour d'autres raisons que celles avancées par la justice : quel que soit le verdict final, nous l'accepterons », a déclaré son nouvel avocat, Fiorenzo Alessi, à La Gazzetta dello Sport. Le quotidien sportif italien émet de nouveaux doutes sur l'origine de la boule de cocaïne trouvée près du corps de l'Italien et des blessures retrouvées sur ses mains et son visage. La commission anti-mafia étudie également ce dossier depuis 2019, après que l'ancien dealer du coureur, Fabio Miradossa, a déclaré : « Pantani a été tué. » lire aussi Toute l'actu du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles