Cyclisme - L'équipe Alpecin-Fenix sera encore invitée sur les trois grands tours en 2022

·1 min de lecture

Meilleure formation ProTeam (2e division) de la saison, l'équipe belge Alpecin-Fenix sera encore invitée sur les plus grandes épreuves du World Tour en 2022, dont le Giro, le Tour de France et la Vuelta. Pour la deuxième année de suite, Alpecin-Fenix a terminé en tête du classement des ProTeams (les équipes de deuxième division) et s'installera donc une nouvelle fois à la table des grands en 2022 puisqu'elle sera invitée sur toutes les épreuves du calendrier World Tour. Au classement UCI par équipes, les Belges sont même sixièmes (derrière Deceuninck-Quick Step, Ineos Grenadiers, Jumbo-Visma, UAE Team Emirates et Bahrain-Victorious) et terminent donc devant la grande majorité des formations de l'élite. Alpecin-Fenix doit cet excellent classement en grande partie à Mathieu van der Poel, vainqueur des Strade Bianche, d'une étape du Tour de France où il a passé une semaine en jaune et sur le podium de deux Monuments, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Elle peut aussi remercier Tim Merlier, vainqueur sur le Giro et le Tour, et sur Jasper Philipsen, auteur d'une énorme fin de saison. Arkea attend le sort de Qhubeka Deuxième du classement ProTeam (17e au classement UCI), l'équipe française Arkea-Samsic sera elle invitée sur toutes les courses d'un jour World Tour... à moins que l'équipe Qhubeka NextHash, en grande difficulté financière, ne disparaisse. Cela réduirait le nombre de formations de première division (de 19 à 18) et ouvrirait à Arkea-Samsic la porte des grands tours et des épreuves d'une semaine World Tour. Cette situation bénéficierait aussi à la formation TotalEnergies, troisième meilleure ProTeam cette saison et qui pourrait alors être conviée à certaines courses d'un jour.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles