Cyclisme - Liège-Bastogne-Liège - Deuxième, quatrième, cinquième, toujours bien classé, Julian Alaphilippe« rêve de gagner Liège-Bastogne-Liège »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Vainqueur de la Flèche Wallonne, mercredi, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a reconnu, ce vendredi, la partie finale de Liège-Bastogne-Liège qui aura lieu dimanche et a confié ses ambitions de victoire. Deux jours avant Liège-Bastogne-Liège qui se déroule dimanche sur 259 kilomètres, Julian Alaphilippe a reconnu, ce vendredi, la partie finale de la doyenne des classiques en compagnie de ses coéquipiers, dont le Portugais Joao Almeida. Il a découvert la cote de Desnié (km 211), qui précède celle de la Redoute. « Je ne pense pas qu'elle changera la course, mais une nouveauté c'est toujours sympa, et puis par beau temps, c'était une belle reco », a raconté, souriant, le champion du monde, lors d'une conférence de presse. À 13 kilomètres de l'arrivée à Liège, le coureur français de 28 ans était monté par la côte de la Roche-aux-Faucons, « habituellement le juge de paix » de la course, a-t-il rappelé. «Je ressens une bonne pression, celle qu'on se met à soi-même » « Gagner la Flèche m'a rassuré. C'est un bon indicateur mais il ne faut pas s'enflammer pour autant car Liège est une course différente, beaucoup plus longue. Je l'aborde dans de bonnes conditions, motivé à bloc. Je ressens une bonne pression, celle qu'on se met à soi-même. L'équipe n'en rajoute pas car on a déjà de nombreuses victoires cette année (20). J'ai juste envie de faire les choses bien. Liège est une course qui me tient à coeur, je ne m'en cache pas, je rêve de la gagner. » Julian Alaphilippe avait terminé à la 2e place de Liège-Bastogne en 2015, 4e en 2018. L'an dernier, il avait été déclassé à la 5e place en raison d'un sprint irrégulier. lire aussi Alaphilippe aborde Liège-Bastogne-Liège apaisé par son succès sur la Flèche Wallonne