Cyclisme - Mondiaux - CLM (F) - Juliette Labous, 6e du contre-la-montre des Championnats du monde : « C'est ma meilleure performance »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Française Juliette Labous s'est classée à la 6e place du contre-la-montre des Championnats du monde, ce lundi, à Bruges (Belgique), à 1'47'' de la lauréate, la Néerlandaise Ellen Van Dijk. « Comment jugez-vous votre résultat ?
Je visais le top 10, 6e c'est ma meilleure performance. J'ai fait 9e aux Jeux Olympiques. Tout le monde était là, à part Anna Van der Breggen, la tenante du titre. lire aussi Ellen van Dijk sacrée championne du monde du chrono, Labous 6e Comment s'est déroulée votre course ?
D'habitude, je pars un peu trop vite. Je suis restée concentrée sur une course régulière. Dans la première partie du parcours, j'ai regardé le capteur de puissance et après j'ai tout donné. J'étais vraiment constante. J'ai pris un peu de plus de force, je le constate sur un parcours tout plat où on a parfois eu le vent dans le dos. J'étais à ce niveau grâce au travail accumulé depuis plusieurs années. Ma préparation a été perturbée par un accident à la Vuelta et j'étais absente aux Championnats d'Europe. J'ai eu une commotion cérébrale avec une perte de connaissance qui a duré cinq minutes. J'ai repris connaissance dans l'ambulance, je ne savais pas si c'était grave ou pas. Je m'en suis bien sortie après ma chute, j'ai été encadrée comme il le fallait par l'équipe de France, ce qui m'a permis de bien revenir. Quelles sont vos perspectives pour la course en ligne, samedi, à Louvain ?
On a une belle équipe. J'espère une course à l'usure, sélective, qu'on sera de moins en moins, et essayer de sortir dans le final. » lire aussi Toute l'actualité du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles