Cyclisme - Movistar pourrait se séparer de Miguel Angel Lopez après son abandon polémique sur la Vuelta

·1 min de lecture

Le patron de l'équipe espagnole Movistar a reconnu lundi qu'une séparation immédiate avec Miguel Angel Lopez était l'une des options sur la table après l'abandon polémique du grimpeur colombien lors de la 20e étape de la Vuelta. Miguel Angel Lopez enfilera-t-il à nouveau un maillot Movistar après son abandon controversé sur le Tour d'Espagne, samedi lors de la 20e étape ? Lié jusqu'en 2023 avec l'équipe espagnole, le grimpeur colombien (27 ans) pourrait quitter prématurément la formation d'Eusebio Unzué. Vainqueur au sommet du terrible Gamoniteiru, jeudi dernier, le grimpeur colombien occupait la troisième place du classement général (derrière Primoz Roglic, vainqueur final, et Enric Mas, autre coureur de Movistar) lorsque, deux jours plus tard, lâché par ses rivaux durant l'avant-dernière étape, il décida d'abandonner la course ! Interrogé par la radio espagnole Onda Cero sur une séparation éventuelle, Unzué a déclaré : « C'est une des options, c'est clair. ». « Nous avons voulu nous prendre du recul après les faits et dans quelques jours, nous prendrons une décision définitive », a ajouté le patron de l'équipe Movistar. Quatre victoires chez Movistar cette année « Nous sommes des humains, pas des machines », avait déclaré Miguel Angel Lopez, face aux critiques, pour justifier son retrait de la Vuelta, tout en présentant ses excuses. « Superman » (son surnom) court pour la formation espagnole depuis cet hiver. L'an dernier, sous le maillot d'Astana, ce pur grimpeur, spécialiste des pentes raides, avait remporté l'étape du Tour de France s'achevant au sommet du col de la Loze. En 2021, Lopez s'est imposé au Tour d'Andalousie (plus une étape) et au Mont Ventoux Dénivelé Challenge avant son succès sur la Vuelta.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles