Cyclisme - Nacer Bouhanni « désolé » pour Jake Stewart après son sprint dangereux sur Cholet-Pays de Loire

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic), dans le viseur de l'UCI à cause de son sprint dangereux sur Cholet-Pays de Loire, assure que son mouvement n'était « en aucun cas intentionnel ». Peu après l'annonce de l'Union cycliste internationale (UCI), qui indique avoir saisi sa commission disciplinaire à la suite du « comportement dangereux » de Nacer Bouhanni lors du sprint final de Cholet-Pays de Loire, le coureur français a tenu à expliquer son geste dans un communiqué publié par Arkéa-Samsic. Il y admet avoir « changé de trajectoire », ce qui constitue une « erreur », mais assure n'avoir pas cherché à faire tomber Jake Stewart (Groupama-FDJ), qui a miraculeusement évité la chute contre les barrières.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je suis désolé pour Jake Stewart, assure Bouhanni. Le sprint s'est déroulé ainsi : je vois Elia Viviani lancer et je veux prendre sa roue. J'admets que mon erreur a été de changer de trajectoire pour aller prendre sa roue. Je ne vois pas Jake Stewart à ce moment-là. Lorsque nous entrons l'un et l'autre en contact je me retrouve déséquilibré. Je me rattrape comme je peux afin de ne pas tomber. Je voulais juste prendre l'aspiration car le vent venait de face côté droit, en aucun cas c'était intentionnel ».
Le sprinteur d'Épinal, initialement troisième mais déclassé de l'épreuve, s'expose à une sanction. L'UCI, qui tient à tirer les leçons de la très grave chute de Fabio Jakobsen provoquée par Dylan Groenewegen sur le Tour de Pologne l'an passé, a demandé une peine « à la hauteur de la gravité du geste reproché ».