Cyclisme : pour Nacer Bouhanni, victime d'insultes racistes : "Ça tourne au harcèlement"

AFP
·1 min de lecture

La coupe déborde pour Nacer Bouhanni, l'ex-champion de France de cyclisme qui s'est exprimé pour la première fois sur le racisme après avoir annoncé lundi 5 avril son intention de porter plainte pour des insultes reçues via les réseaux sociaux.

"Là, c'est beaucoup trop", a déclaré le sprinteur de l'équipe Arkea-Samsic dans une long entretien au journal L'Equipe. "Ça fait déjà huit jours que je reçois des centaines de messages, ça tourne au harcèlement".

"Je me suis toujours tu. Je ne suis pas quelqu'un qui se fait passer pour une victime ça reste tabou de parler de ces choses là."

"Je ne suis quand même pas le seul à voir ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Pourquoi personne ne fait rien quand ce genre de personnes immondes m'envoient en permanence des 'cochon' ou des 'terroriste', 'retourne dans ton pays sale maghrébin'?", a interrogé Bouhanni, qui dit être en proie à des insomnies. "Je me suis toujours tu. Je ne suis pas quelqu'un qui se fait passer pour une victime ça reste tabou de parler de ces choses là", a-t-il ajouté.

"C'est comme une cicatrice qui est fermée. Elle s'est rouverte petit...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi