Cyclisme - « Si je n'avais qu'une course à gagner, ce serait le Tour de France », assure Julian Alaphilippe

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Libéré par son titre de champion du monde, Julian Alaphilippe a évoqué le prochain Tour de France et les Jeux Olympiques de Tokyo, lundi dans l'émission «Bistrot Vélo», sur Eurosport. Un mois après avoir mis fin à sa saison lors du Tour des Flandres, où il s'était fracturé une main après avoir percuté une moto, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est revenu sur sa saison 2020, lundi dans l'émission Bistrot Vélo d'Eurosport. « Après avoir gagné les Championnats du monde, j'aimerais bien gagner le Tour de France, y a t-il déclaré en répondant à une question à ce sujet. Ce sont pour moi les deux courses qui m'ont toujours fait rêver. Ne serait-ce que d'y participer, quand je prenais le départ déjà il y a quelques années, je me disais que c'était fou. Si je n'en avais qu'une à choisir, bien sûr que ce serait le Tour. » La prochaine édition, avec son départ en Bretagne et ses premières étapes accidentées, l'inspire. « Le tracé du Tour 2021 est beau et donne envie, souligne-t-il. Mais pour le moment, je pense juste à la préparation du début de saison et le Tour vient toujours un peu après. Le Tour des Flandres est une course qui m'a plu et j'ai vraiment envie d'y revenir. Ça fera partie de mes objectifs de début de saison l'année prochaine. [...] Je pense que je vais faire un gros bloc en début de saison avec toutes les classiques mais on n'en a pas encore parlé avec l'équipe. Paris-Roubaix ? C'est envisageable plus tard, mais pas forcément l'année prochaine. » Julian Alaphilippe « On n'est à l'abri de rien avec cette épidémie. Je ne tire pas de plan sur la comète. » Quant aux prochains Jeux Olympiques, dont la course en ligne doit se dérouler le 24 juillet 2021, six jours après la fin du Tour, le coureur y pense déjà. « Ca peut devenir un objectif, dit-il. Je fais quatrième à Rio en 2016 avec une chute dans le final. On va étudier le parcours mais on va surtout attendre de voir comment la saison se déroule, on n'est à l'abri de rien avec cette épidémie. Je ne tire pas de plan sur la comète. »