Cyclisme - Paris-Nice - Cees Bol remporte la 2e étape de Paris-Nice

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Néerlandais Cees Bol (Team DSM) a remporté au sprint la deuxième étape de Paris-Nice, lundi à Amilly (Loiret). Le Français Bryan Coquard a fini 4e. Disputée sur 188 km entre Oinville-sur-Montcient (Yvelines) et Amilly (Loiret), la 2e étape de Paris-Nice a encore été l'affaire des sprinters. Cette fois, c'est le Néerlandais Cees Bol (Team DSM) qui s'est imposé, devant le Danois Mads Pedersen (Trek - Segafredo) et l'Australien Michael Matthews (Team Bike exchange). Le Français Bryan Coquard (B & B Hotels p/b KTM) a terminé au pied du podium. lire aussi Le film de l'étape Une échappée matinale avait été reprise à 100 kilomètres de l'arrivée. Le peloton roulait donc groupé quand, trente kilomètres plus tard, sous l'impulsion des Deceuninck-QuickStep, une nouvelle cassure se produisait. Une centaine de coureurs prenait alors le large mais fausse alerte, là encore. À 50 km du but, le peloton roulait donc à nouveau groupé, à allure modérée quand George Bennett (Team Jumbo-Visma) chutait dans un passage étroit en ville. Jérémy Lecrocq (B & B Hotels p/b KTM) était impliqué lui aussi. Les deux coureurs repartaient, même si le champion de Nouvelle-Zélande mettait davantage de temps à reprendre son vélo. Vuillermoz contraint à l'abandon, Matthews nouveau leader Peu après, une nouvelle chute survenait, impliquant notamment Alexis Vuillermoz (Total DIrect Energie) qui, lui, abandonnait, touché à une épaule. Et le jeu de massacre n'allait pas s'achever là, puisque Gregor Mühlberger (Movistar Team) et Danile Arroyante (EF Education - Nippo) allaient également au sol, peu après. lire aussi Le classement de l'étape Dans les 5 derniers kilomètres, Sam Bennett (Deceuninck - Quick Step) et Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) se portaient en tête du peloton avec Mats Pedersen (Trek - Segafredo) sur leurs talons. Mais la victoire devait revenir au final à Cees Bol et son coup de reins. Par le jeu des bonifications, Michael Matthews (BikeExchange) a endossé le maillot jaune de leader. Mardi, les coureurs auront à leur programme un contre-la-montre individuel de 14,4 km à Gien (Loiret).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.