Cyclisme - Paris-Nice - François Lemarchand, directeur de Paris-Nice : « Un parcours plus difficile que l'an passé »

·2 min de lecture

Le directeur de Paris-Nice évoque le parcours de l'édition 2022, très exigeant dans sa seconde moitié avec une superbe étape ardéchoise en prélude du traditionnel week-end niçois. « Quel est selon vous le degré de difficulté de cette 80e édition de Paris-Nice ?
Un peu plus élevé que d'habitude. Les trois premières étapes sont a priori favorables aux sprinteurs, mais elles ne seront pas faciles et sûrement pas ennuyantes. Ensuite, on a vraiment corsé la deuxième partie de la course, notamment dans l'Ardèche (5e étape, 3 350m de dénivelé). J'ai hâte de voir les coureurs dans le col de Mure, une véritable rampe (7,6 km à 8,3 %). L'étape du lendemain, la plus longue, sera aussi très exigeante. C'est un Paris-Nice plus difficile que l'an passé, c'est certain, encore plus difficile à contrôler. Le vainqueur sera un coureur très complet et devra avoir une très forte équipe autour de lui. lire aussi Le parcours de Paris-Nice 2022 dévoilé Le col de Turini sera donc l'ascension-reine de cette 80e édition...
Lors de son apparition sur le parcours de Paris-Nice en 2019, on avait annoncé qu'on allait faire cette ascension tous les deux-trois ans : on tient parole. La dernière fois, ça avait beaucoup plu aux spectateurs comme aux sportifs (victoire de Daniel Martinez), ça avait été un moment clé de la course. C'est l'un des plus beaux cols de la région. Il s'agira de la même montée qu'il y a trois ans, abordée par la même vallée, mais cette fois il s'agira d'une ascension quasi-sèche, nous n'avons pas placé d'autre grande difficulté avant. Tout se jouera vraiment sur ses pentes. Sportivement, ça sera intéressant. Certains favoris ont-ils déjà confirmé leur présence au départ ?
Primoz Roglic sera là, il a une revanche à prendre. Sa présence montre que c'est un vrai guerrier, il refuse de rester sur un échec (l'an passé, vainqueur en jaune au sommet de la Colmiane, il était tombé deux fois lors de la dernière étape et avait fini 15e du général). Ça sera pour lui une répétition du Tour de France, il aura besoin de se rassurer et de trouver des automatismes dans son équipe. C'est un parcours qui lui correspond, comme cela lui correspondait déjà l'an passé, on l'a vu, mais ça ne l'a pas fait jusqu'au bout. Egan Bernal sera également présent. lire aussi Le calendrier de la saison 2022 Y aura-t-il à nouveau des mesures de restriction en raison de la situation sanitaire ?
La pandémie risque de nous affecter pour la troisième année de suite. Si on doit organiser Paris-Nice dans les mêmes conditions que l'an passé, on le fera. J'espère tout de même qu'on n'aura pas à mettre en place des jauges, très pénalisantes pour les spectateurs. Absolument rien n'est décidé pour l'instant. Les réunions avec les préfectures vont débuter la semaine prochaine. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles