Cyclisme - Paris-Roubaix - Florian Vermeersch, deuxième de Paris-Roubaix : « C'est à la fois une déception et une fierté »

·1 min de lecture

Deuxième de Paris Roubaix ce dimanche derrière Sonny Colbrelli, le Belge Florian Vermeersch (Lotto-Soudal), forcément déçu d'échouer si près du but, était malgré tout fier de finir sur le podium de ce Monument, couru dans des conditions dantesques. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal), deuxième de Paris Roubaix derrière Sonny Colbrelli ce dimanche : « Deuxième... C'est à la fois une déception et une fierté. Je suis déçu mais dans quelques jours je me sentirai mieux. Je me sentais bien. Aujourd'hui (dimanche), c'était de l'adrénaline ! Passer si proche de la victoire, c'est bien sûr décevant. J'étais en position idéale même si Gianni Moscon (longtemps en tête avant de connaître une crevaison puis une chute) était sans doute le plus fort. lire aussi Sonny Colbrelli : « C'est la course de mes rêves » J'avais des crampes en fin de course, ce qui peut expliquer mon mauvais sprint. Deuxième de ce monument, c'est une fierté, bien sûr, mais ne me comparez pas à Tom Boonen, même si ce résultat n'est pas un accomplissement, j'espère que ce n'est qu'un début. Je suis fait pour les classiques. » lire aussi Le classement de Paris-Roubaix Christophe Laporte (Cofidis), 6e et premier français : « C'est un résultat satisfaisant. Je n'ai pas de regret, même si j'ai cru un moment pouvoir reprendre le groupe à l'avant. J'avais les jambes (pour le faire) mais les faits de course n'étaient pas vraiment favorables. J'avais de bonnes jambes. La météo pluvieuse me convenait. » lire aussi Le film de Paris-Roubaix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles