Cyclisme - Paris-Roubaix - Paris-Roubaix : BMC, la course des équipiers

L'Equipe.fr
Greg Van Avermaet aurait pu tout perdre avant même d'entrer dans la tranchée d'Arenberg. Mais la stratégie décidée la veille au soir, lui a permis de revenir dans le coup de manière spectaculaire.

Greg Van Avermaet aurait pu tout perdre avant même d'entrer dans la tranchée d'Arenberg. Mais la stratégie décidée la veille au soir, lui a permis de revenir dans le coup de manière spectaculaire.L'incident qui met tout en périlGreg Van Avermaet, le vainqueur de Paris-Roubaix, doit beaucoup à ses coéquipiers de la BMC. Lorsqu’il doit laisser filer le groupe des favoris avant même la tranchée d’Arenberg, le leader belge met beaucoup d’énergie à recoller au groupe. «C’était un très mauvais moment. Je dois beaucoup à Jempy pour m’avoir aidé alors que j’étais esseulé dans la tranchée d’Arenberg.»Oss, l'homme providentielLe champion olympique parvient néanmoins à rejoindre le groupe alors composé entre autres de Peter Sagan, Tom Boonen et John Degenkolb. Eux bénéficient du soutien d’au moins un coéquipier chacun, Van Avermaet a de son côté Daniel Oss devant lui, engagé dans une échappée à deux. «Je me sens comme un vainqueur, plaisantait le coureur sur la pelouse central du Vélodrome de Roubaix après la course. Je savais que Greg était dans le groupe des favoris (derrière lui) et j’ai tout fait pour contrôler devant.»Une tactique établie la nuit précédenteCette tactique avait été établie en amont, dans la froide nuit de Compiègne : «Nous avions prévu cela la nuit dernière. Nous avions établi ce que nous pourrions faire si j’étais dans un groupe devant les leaders.» Et lorsque le cas de figure se présenta en course, Daniel Oss l’a appliquée à la lettre : «Une fois que j’ai su qu’il était en train de revenir, je l’ai attendu et ensuite, j’ai continué tant que j’ai pu.» Lâché dans le secteur de Camphin-en-Pévèle (à 18,5km de l'arrivée), Oss a terminé dans le groupe Démare. Mais en bon coéquipier discipliné, il a permis à son leader distancé avant le premier secteur stratégique, de finalement renverser une situation difficile.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages