Cyclisme sur piste - Disparition - Décès de Jean Moiroud, figure du cyclisme sur piste français

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'ancien mécanicien cycliste en chef à la FFC et à l'INSEP était aussi un spécialiste de l'architecture des vélodromes. Il s'est éteint à l'âge de 77 ans. Toujours vêtu de noir, Jean Moiroud était une figure incontournable du milieu de la piste, mécano auprès de la fédération française de cyclisme et à l'INSEP, entre 1986 et 2007. Pointilleux et extrêmement professionnel, il a suivi la carrière de la génération dorée de la piste française, de Frédéric Magné à Arnaud Tournant en passant par Florian Rousseau, Félicia Ballanger, Nathalie Even, Frédéric Lancien et Magali Humbert notamment, qui l'écoutaient tous avec toujours le même respect. Il préférait passer ses nuits dans les vélodromes plutôt qu'à l'hôtel entre chaque compétition, à humer l'ambiance mais aussi à rêver de « la structure parfaite » (comme il répétait souvent) pour ces anneaux qui étaient sa véritable passion. Devenu un spécialiste reconnu des vélodromes Après une formation de dessinateur projeteur dans les années 60, il avait travaillé dans un cabinet d'architecte à Lyon tout en menant une carrière amateur sur route, en cyclo-cross mais également sur la piste. C'est lors de ses nombreux déplacements avec l'équipe de France sur piste qu'il a étudié l'architecture de chaque vélodrome qu'il fréquentait, au point de devenir un spécialiste reconnu par l'UCI mais aussi d'architectes et de maîtres d'ouvrage auprès de qui il intervenait pour tout ce qui touchait à la sécurité de ces enceintes, au choix des matériaux et à la géométrie de la piste. Il faisait également partie de certains jurys lors de concours de projets de constructions de vélodromes aux quatre coins de la planète. lire aussi Toute l'actualité cyclisme