Cyclisme sur piste - Mondiaux - L'Argent pour les Bleus en vitesse, une finale en poursuite

·2 min de lecture

Avec les sprinteurs, médaillés d'argent en vitesse par équipes derrière les intouchables néerlandais et les poursuiteurs qualifiés pour la finale face aux champions olympiques italiens, l'équipe de France a bien débuté les Mondiaux, ce mercredi à Roubaix. Les Pays-Bas ont remporté fort logiquement l'épreuve de la vitesse par équipes lors de la première journée des Mondiaux de cyclisme ce mercredi sur le Stab Vélodrome de Roubaix, confirmant ainsi leur domination sur la discipline et leur titre olympique à Tokyo cet été. La France 3e au Japon a encore gravi une nouvelle marche grâce à une nouvelle génération de sprinteurs emmenée par Rayan Helal (22 ans) et Florian Grengbo (20 ans) derrière « l'ancien » Sébastien Vigier (24 ans) en place depuis 2017. Battus par les Néerlandais (Van der Berg, Lavreysen et Hoogland) en finale, ils ont déjà donné rendez-vous pour les futures échéances dans la digne lignée de leurs glorieux prédécesseurs au sommet de la hiérarchie mondiale pendant les vingt-cinq dernières années avec 21 places sur le podium dont 11 sur la première marche des Mondiaux. lire aussi Piste : Grengbo, Vigier et Helal pour porter l'équipe de France L'Italie a quant à elle bouclé en tête le tournoi de poursuite par équipes hommes. La Nazionale qui alignait ses quatre titulaires champions olympiques (dont Filippo Ganna) à Tokyo, a réalisé le temps de 3'46''760 sur les 4 kilomètres départ arrêté, lors du premier tour de la compétition après avoir dominé les qualifications en début de journée. Le record de France de poursuite battu Les Français déjà deuxièmes dès leur entrée en qualifications derrière les Transalpins, ont réalisé ensuite leur meilleur résultat depuis longtemps au niveau mondial grâce à Valentin Tabellion, Thomas Denis, Benjamin Thomas et Thomas Boudat qui ont battu en soirée le record de France (3'49''558 établis aux Mondiaux 2020 à Berlin) en 3'47''816 lors du premier tour, soit plus de trois secondes de mieux que leur temps en début d'après-midi sur les qualifications. Cette performance leur assure une place sur le podium ce jeudi, une place que la France n'a plus occupée depuis 18 ans (médaille de bronze à Stuttgart en 2003). Ils affronteront les ogres italiens au mieux pour l'or.
Dans les qualifications du tournoi de poursuite féminin, l'Allemagne, championne olympique à Tokyo, a été créditée du meilleur temps (4'13'' 082) devant l'Italie et la Grande-Bretagne, sa victime en finale des Jeux de Tokyo. En scratch la Française Victoire Berteau a terminé 6e de l'épreuve remportée par l'Italienne Martina Fidenza. lire aussi Toute l'actualité des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles