Cyclisme sur piste - Mondiaux - Sébastien Viger et Quentin Caleyron en fer de lance de la sélection française aux Mondiaux de Berlin, Coqard et D'Almeida en stand-by

L'Equipe.fr
L’Equipe

La sélection française pour les Mondiaux sur piste de Berlin, programmés du 26 février au 1er mars, a été dévoilée. Sébastien Viger, Quentin Caleyron et Mathilde Gros, notamment, tenteront de porter haut les couleurs françaises. À un peu moins de six mois des Jeux Olympiques, la sélection française pour les prochains Championnats du monde (26 février-1er mars) a un fort accent japonais. Les titulaires de Berlin seront ceux de Tokyo, sauf s'ils passent complètement à côté de l'épreuve allemande. Chez les femmes, pas de surprise. Le sprint français repose entièrement sur les épaules de Mathilde Gros, qui ne se fixe pas d'objectif de médaille mais vise « les quarts de finale en vitesse individuelle et la finale en keirin ». Des ambitions volontairement modestes après un hiver difficile. L'endurance, elle, se tourne de plus en plus vers Clara Copponi, qui se multipliera entre la poursuite par équipes, l'américaine et l'omnium. L'équipe de poursuite est à un jet de noyau de la qualification pour les Jeux, enjeu numéro un à Berlin. Les Françaises, neuvièmes au classement mondial, doivent gagner une place, donc faire mieux que les Belges, huitièmes, qui sont deux secondes derrière les Bleues sur les derniers chronos. En américaine (avec Marie Le Net) et en omnium, Copponi ne cache pas son « envie de médaille » si les circonstances lui sont favorables. Chez les hommes, la hiérarchie a pris un bon coup de pied dans les fesses, cet hiver. Melveen Landerneau, auteur, « en cinq courses, des quatre chronos les plus rapides de tous les temps (de l'équipe de France) dans le troisième tour », dixit Herman Terryn, a gagné sa place de titulaire dans l'équipe de vitesse aux dépens de Michaël d'Almeida, médaillé d'argent à Londres et de bronze à Rio dans la discipline. Toute l'actualité du cyclisme sur piste Bryan Coquard, enfin, s'alignera sur la course aux points à Berlin, une épreuve qui n'est pas olympique. La paire d'américaine sera composée de Benjamin Thomas et Donavan Grondin, et ce dernier aura l'occasion de composter son billet pour Tokyo aux dépens d'un autre médaillé olympique (Coquard avait obtenu l'argent à Londres en 2012). « La tendance n'est pas très bonne, il faut se l'avouer, dit le sprinteur de B&B Hotels-Vital Concept. Seul un titre ou une bonne performance à Berlin peut encore redistribuer les cartes. C'est mon seul espoir. ». La sélection française pour les Mondiaux de Berlin Hommes :
Sprint : Grégory Beaugé, Quentin Caleyron, Michael d'Almeida, Rayan Helal, Quentin Lafargue, Melvin Landerneau, Sébastien Vigier.
Endurance : Bryan Coquard, Thomas Denis, Corentin Ermenault, Donovan Grondin, Valentin Tabellion, Benjamin Thomas, Kevin Vauquelin.

Femmes :
Sprint : Mathilde Gros.
Endurance : Valentine Fortin, Marion Borras, Clara Copponi, Coralie Demay, Marie Le Net, Victoire Berteau.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi