Cyclisme sur piste - La piste en Ligue des champions en 2021

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

L'UCI et Eurosport Events ont confirmé le lancement l'an prochain d'une nouvelle compétition qui vise à dépoussiérer une discipline en perte de vitesse.

Le nom est ambitieux et le concept l'est tout autant. « L'UCI Track Champions League » devrait jeter ses premiers feux dans un an, en novembre 2021, et mettre un grand coup de plumeau sur une discipline qui s'endort et perd chaque année un peu plus son pouvoir d'attraction.

L'idée d'Eurosport Events, filiale du groupe Discovery, est de créer une nouvelle compétition qui rassemble les meilleurs athlètes internationaux dans un format plus court et plus spectaculaire que les compétitions actuelles et de lui donner une exposition plus large, notamment grâce à la chaîne de télé Eurosport.

Des épreuves individuelles uniquement
La Ligue des champions de la piste aurait lieu chaque année et se déclinerait en six soirées sur six week-ends d'affilée. La première édition, l'an prochain, devrait se limiter à l'Europe. « C'est le bon sens, explique François Ribeiro, le patron d'Eurosport Events. On doit finaliser le calendrier avant mars et compte tenu de la situation actuelle, on veut limiter au maximum les voyages. Les étapes devraient se répartir entre cinq pays, peut-être six. » La France pourrait en être mais rien n'est encore arrêté.

lire aussi
L'actu du cyclisme sur piste

Eurosport Events souhaitait se concentrer sur des épreuves individuelles afin de mieux maîtriser la sélection des athlètes et ne pas générer de frais d'organisation et de voyages trop importants. Après discussions avec l'UCI, quatre épreuves ont été retenues : la vitesse individuelle, le keirin, la course à l'élimination et le scratch, les mêmes pour les hommes et pour les femmes. « On n'a rien contre la tradition et les racines, mais une course de 140 tours à la fin de laquelle le mec qui lève les bras est au fond du peloton, on s'est dit que ça ne marcherait pas, reprend François Ribeiro. On souhaitait qu'un non-spécialiste puisse tout de suite comprendre les règles et que le spectacle passe facilement à la télévision. »

Adieu, donc, l'omnium, discipline olympique mais trop longue et trop obscure, ou la course aux points, cauchemar des commentateurs télé. Une soirée devrait durer un peu moins de trois heures, dont deux grosses heures de courses. « L'idée consiste aussi à créer une scénographie, insiste le patron d'Eurosport Events, qui a notamment donné un nouveau souffle au Championnat du monde d'endurance moto. Tous les gens qu'on a consultés dans le milieu se souviennent avec émotion des Jeux Olympiques de Londres, en 2012. On va s'en inspirer et mettre en valeur le spectacle. On fera appel à des images, des sons, on transformera la piste en écran entre deux courses. »

Un calendrier bouleversé
La sélection à l'UCI Track Champions League se gagnera aux prochains Championnats du monde (en octobre 2021, à Achgabat, au Turkménistan). Les neuf premiers classés en vitesse individuelle et en keirin ainsi que tous les médaillés des courses en peloton seront directement qualifiés. Le reste du plateau sera constitué sur invitations. 72 athlètes le composeront : 36 hommes et 36 femmes. « La parité était très importante pour nous et pour l'UCI aussi », souligne François Ribeiro.

Les coureurs pourraient se bousculer au portillon : non seulement ils marqueront des points pour la qualification aux Mondiaux mais ils devraient aussi gagner un peu plus d'argent. « Le prize-money est notre première ligne budgétaire, assure-t-on chez Eurosport Events. Il sera très largement supérieur à ce que les athlètes gagnent aujourd'hui en Coupe du monde (10 000 francs suisses, soit en environ 9 350 euros, pour un vainqueur d'épreuve). »

lire aussi
L'équipe de France tourne en rond

L'UCI Track Champions League s'est dotée de deux ambassadeurs de luxe, l'Allemande Kristina Vogel et le Britannique Chris Hoy. L'UCI, elle, s'est engagée jusqu'en 2029 avec la filiale événementielle de Discovery, soit neuf éditions.

Elle a aussi fait le ménage dans son calendrier pour faire un nid douillet à cette nouvelle compétition. La Coupe du monde, rebaptisée Coupe des Nations, se déroulera désormais en trois manches seulement (Grande-Bretagne, Hong-Kong et Colombie), entre fin avril et début juin. Les Championnats du monde, eux, délaissent leur traditionnel rendez-vous hivernal pour se caler en octobre, entre les Jeux Olympiques (23 juillet-8 août) et l'UCI Track Champions League.