Cyclisme: non, Poulidor n’était pas seulement un "éternel second" mais un champion avec un grand palmarès

Certains noms restent dans l’Histoire avec prestige. Celui de Raymond Poulidor, disparu ce mercredi à l'âge de 83 ans à Saint-Léonard-de-Noblat, raisonnait depuis déjà longtemps comme un synonyme de poisse, de guigne, de défaite rageante. Le personnage était aimé un peu pour ça aussi. "Poupou", c’était le symbole d’une France qui adorait son perdant magnifique.

Et pourtant, cette réputation, le Creusois ne la méritait pas vraiment. Bien sûr, Raymond Poulidor, c’est...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi