Cyclisme - Primoz Roglic et ces coureurs qui n'ont pas épinglé le moindre dossard en 2020

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les trois leaders de Jumbo-Visma, dont Primoz Roglic, n'ont pris le départ d'aucune course cette saison. Une situation problématique pour l'équipe néerlandaise, qui espérait rivaliser avec Ineos sur le prochain Tour de France. Le 20 décembre dernier, la formation Jumbo-Visma prenait une décision rare et audacieuse en annonçant, plus de six mois avant le départ de la course, son effectif prévisionnel pour le Tour de France 2020. En alignant - sans désigner de hiérarchie - ses trois meilleurs éléments en montagne, Primoz Roglic (vainqueur de la Vuelta 2019), Tom Dumoulin (deuxième du Tour 2018), et Steven Kruijswijk (troisième du Tour 2019), l'armada néerlandaise s'annonçait comme l'une des grandes attractions de l'été. Trois mois plus tard, l'enthousiasme est brutalement retombé. Alors que la saison cycliste est immobilisée pour une durée indéterminée par la pandémie de coronavirus, les trois leaders n'ont en effet pas bouclé le moindre jour de course en 2020 ! Roglic, qui estimait avoir trop couru avant le Giro l'an passé, visait une rentrée tardive sur Paris-Nice, mais son équipe s'est retirée de l'épreuve face aux dangers sanitaires que représentait le Covid-19. Dumoulin, toujours en phase de reprise après une saison gâchée par les blessures, a lui zappé les épreuves italiennes avant même qu'elles ne soient annulées. Et Kruijswijk, souffrant d'un genou, avait fixé sa reprise au début du mois d'avril. Toutes les grandes épreuves du mois d'avril ayant été annulées ou reportées (y compris le Tour de Romandie, dont Roglic est le double tenant du titre et qui devait s'achever le 3 mai), les trois coureurs n'épingleront donc pas leur premier dossard de l'année de sitôt. Et verront leur période sans compétition prolongée à plus de six mois (onze pour Dumoulin, qui n'a plus couru depuis son abandon lors du dernier Dauphiné). L'ensemble du peloton aura certes subi l'équivalent d'une longue coupure hivernale, mais ceux qui ont cumulé les courses en début de saison seront moins pénalisés. Toute l'actualité du cyclisme Au total, ils sont une vingtaine de coureurs World Tour à n'avoir pas pris le départ de la moindre course cette saison, dont deux Français : Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), victime d'une fracture de la rotule l'été dernier et qui avait prévu de participer au Tour de Catalogne (23-29 mars), et William Bonnet (Groupama-FDJ), opéré du genou en début d'année, et qui espérait reprendre la route au début du printemps. Le Belge Jelle Wallays (Lotto-Soudal), lui, n'est plus apparu en compétition depuis sa victoire sur Paris-Tours le 13 octobre dernier. Pour ceux-là, encore plus que pour les autres, l'entraînement confiné s'annonce fastidieux, et la reprise difficile.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi