Cyclisme - SLV - Retour gagnant pour Primoz Roglic (Jumbo-Visma)

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le numéro 1 mondial, Primoz Roglic (Jumbo-Visma), a remporté le Championnat de Slovénie, première course de haut niveau depuis l'interruption de la saison en mars, en raison de la crise sanitaire. Petit pays (2 millions d'habitants), petit peloton (41 classés) et pourtant podium de niveau mondial, dimanche, au Championnat de Slovénie : 1er Primoz Roglic ; 2e Tadej Pogacar ; 3. Matej Mohoric. Une course cycliste, plus de trois mois après l'interruption de la saison à cause de la pandémie de coronavirus, c'était un événement ! Malheureusement, sur Internet, on a à peine mieux vu les protagonistes, dans la montée finale, que des joueurs à Furiani à l'époque du Téléfoot de Pierre Cangioni, il y a quarante ans. La télévision slovène ne retransmettait pas la course, faute de financement. Cependant, n'y avait-il pas moyen, pour ce retour à la compétition fort en symbole, de faire plaisir aux supporters de cyclisme du monde... entier ? Ce n'était pas, non plus, une « vraie » reprise, rappelons-le. L'Union cycliste internationale (UCI) avait accordé une dérogation à la Fédération slovène pour organiser ses championnats nationaux (146 km pour les Elites, un format habituel en Slovénie) le jour où le nouveau champion de France aurait dû émerger du haut de la côte de Cadoudal, à Plumelec. Le second volet (de loin le plus consistant) d'une saison au calendrier atypique, démarrera fin juillet, et le World Tour, le 1er août aux Strade Bianche. On a vu au moins qu'une course de vélo de l'après-coronavirus ressemblait à une course de vélo de l'« avant ». Aucun risque d'enfreindre les règles de protection sanitaire avec si peu de spectateurs sur le bucolique parcours (7 tours de 20 km) et même dans la côte d'Ambroz pod Krvavcem (8,5 km, dont le pied à 10 %) au sommet de laquelle, à 1 000 mètres d'altitude, se tenaient quelques centaines d'inconditionnels seulement. Quand le casque blanc du pilote de la « moto caméra » ne cachait pas l'action, on put apercevoir une séquence de la violente accélération de Roglic à 4 kilomètres de l'arrivée, suivi par Pogacar. Primoz Roglic « J'avais bien repéré la montée, je savais où attaquer » La collaboration entre le numéro 1 mondial et la nouvelle star ruina les chances de Jan Tratnik d'aller chercher le maillot, le premier de champion national (de la course en ligne) à 30 ans pour Roglic, meilleur sprinteur que Pogacar. « Par ses résultats en février (1er du Tour de Valence, 2e de l'UAE Tour), Tadej était le favori. J'avais bien repéré la montée, je savais où attaquer », soulignait Primoz Roglic qui n'avait plus épinglé un dossard depuis le 20 octobre au Chrono des Nations aux Herbiers (3e), dans la foulée du Tour de Lombardie (7e). Le vainqueur du Tour d'Espagne 2019 sera l'un des grands favoris du Tour de France 2020 au sein d'une puissante Jumbo-Visma qui installera pendant presque tout le mois de juillet son camp de base à Tignes. Ces derniers jours, Chris Froome, accompagné de Michal Kwiatkowski, était déjà dans les Alpes, à Isola 2000.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi