Cyclisme - T. des Flandres - Chute d'Alaphilippe : « Je me sens coupable », confie le motard impliqué

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le conducteur de la moto qu'a percutée Julian Alaphilippe, dimanche sur le Tour des Flandres qu'il a dû abandonner, a donné sa version des faits. Ancien officier de police belge, Eddy Lissens était le pilote de la moto du jury violemment percutée par Julian Alaphilippe, contraint à l'abandon et victime de deux fractures à la main droite dimanche lors du Tour des Flandres, finalement remporté par le Néerlandais Mathieu Van der Poel, petit-fils de Raymond Poulidor. lire aussi Décryptage : la chute d'Alaphilippe « Je me suis senti horriblement mal, a avoué l'homme de 64 ans au média belge Het Laatste Nieuws. J'ai fait ça pendant 20 ans, rien de tel ne m'était jamais arrivé. Ça m'a profondément affecté. Je me sens coupable, même si je n'y peux rien. » Eddy Lissens, pilote de la moto percutée par Julian Alaphilippe « La moto de la télévision l'a fait sur la gauche de la route, nous avons choisi la droite. Aurait-on, nous aussi, dû le faire sur la gauche ? Ceux qui disent ça n'ont jamais conduit sur une course » Selon Lissens, la position sur la route de la moto n'avait rien d'anormale. « L'échappée avait plus de 20 secondes d'avance donc avec la moto (d'assistance neutre) Shimano, j'ai décidé de me positionner derrière l'échappée, a-t-il expliqué. On a ralenti pour être repris. La moto de la télévision l'a fait sur la gauche de la route, nous avons choisi la droite. Aurait-on, nous aussi, dû le faire sur la gauche ? Ceux qui disent ça n'ont jamais conduit sur une course. » lire aussi Lefévère : « Ces motos n'avaient rien à faire là » « Je n'ai rien fait d'inhabituel, ces choses arrivent 100 fois pendant une course. C'était tout simplement un moment malheureux, a-t-il ajouté. J'ai parlé à quelqu'un de l'équipe (Deceuninck-Quickstep, d'Alaphilippe), la conversation a été positive. J'espère que ça va vite aller mieux pour Alaphilippe. »