Cyclisme - T. du Pays basque - Primoz Roglic renverse le Tour du Pays basque, David Gaudu remporte l'ultime étape

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En costaud et fin stratège, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté, samedi, le Tour du Pays basque pour la deuxième fois. Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) a lui empoché la sixième et dernière étape. Dans une sixième et dernière étape très animée et gagnée par le Français David Gaudu (Groupama-FDJ), Primoz Roglic a remporté samedi le Tour du Pays basque. Déjà vainqueur de l'édition 2018, il a devancé au général son coéquipier chez Jumbo-Visma Jonas Vingegaard de 52'' et Tadej Pogacar (UEA Emirates Team) de 1'07''. A soixante-six kilomètres de l'arrivée, le Slovène a senti le bon coup qui a fait exploser le leader Brandon McNulty (UEA Emirates Team), a piégé Pogacar et plusieurs de ses rivaux. lire aussi Le classement de l'étape Cette sixième et dernière étape particulièrement compacte (112 km) et accidentée (sept ascensions pour 3500 mètres de dénivelé positif) était propice à une course de mouvements bien avant la montée finale d'Arrate. L'offensive déterminante a été initiée par l'équipe Astana dans une descente avant la mi-parcours... mais c'est à Roglic qu'elle a profité. Le Slovène a parfaitement flairé l'opportunité comme Gaudu. David Gaudu « Il a été seigneur de me laisser la victoire » L'écart s'est vite élevé à une trentaine de secondes. McNulty n'a pas tenu le rythme dans la montée suivante et Pogacar, qui a un temps tenté de soutenir son coéquipier leader du général, a fini par se lancer sans l'Américain en chasse de Roglic qui a accéléré le rythme de course. Au point que seuls Gaudu et le Britannique Hugh Carthy, troisième de la dernière Vuelta, ont pu suivre son tempo. Accompagné de ces deux hommes, le coureur de la Jumbo-Visma a avalé les cols. Dans la dernière ascension, le Français a attaqué. Le Britannique a lâché, le Slovène a pris sa roue et a laissé la victoire d'étape au coureur Groupama-FDJ. « Il a été seigneur de me laisser la victoire, s'est réjoui le Tricolore qui finit 5e du général. C'était une vraie belle étape à la pédale. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour Roglic, c'est un renversement savoureux après sa désillusion de Paris-Nice. Il avait le maillot jaune à l'aube de la dernière étape mais une chute avait entraîné la fin de ses ambitions. Il prend aussi une petite revanche sur son compatriote Pogacar, qui lui avait chipé la victoire sur le Tour de France 2020 à la veille de l'arrivée. C'était d'ailleurs la première fois que les deux hommes se retrouvaient en face à face dans une course à étapes depuis la Grande boucle. Le duel 100 % slovène est relancé.