Cyclisme - Tour - Affaire Sagan : Dimension Data n'a pas apprécié le mea culpa de l'UCI

L'Equipe.fr
Dimension Data, l'équipe de Mark Cavendish, n'a pas apprécié la réaction de l'UCI, laquelle a estimé mardi que Peter Sagan n'avait pas fait tomber le sprinteur britannique lors du dernier Tour de France, et n'aurait donc pas dû être exclu de la course.

Dimension Data, l'équipe de Mark Cavendish, n'a pas apprécié la réaction de l'UCI, laquelle a estimé mardi que Peter Sagan n'avait pas fait tomber le sprinteur britannique lors du dernier Tour de France, et n'aurait donc pas dû être exclu de la course. Mardi, l’Union cycliste internationale (UCI) a mis fin à la procédure qui l’opposait à Peter Sagan en publiant un communiqué, dans lequel elle estime que la chute de Mark Cavendish, à l’arrivée de la 4e étape du Tour de France 2017, était «un incident de course regrettable mais non-intentionnel». Sous-entendu : le Slovaque, qui avait porté plainte devant le TAS après son exclusion de la course, n’y était pour rien. Ce mea culpa, les membres de Dimension Data n’y adhèrent pas. Douglas Ryder, le patron de la formation sud-africaine, explique : «Nous avions compris que la procédure engagée concernait l’absence de possibilité offerte à Bora-Hansgrohe (l’équipe de Sagan) de défendre son cas devant le jury des commissaires. Cependant, après l’annonce, il semble que l’enquête ait aussi portée sur une réexamination de l’incident de course. Étant donné que nous sommes l’équipe au sein de laquelle se trouve le coureur ayant le plus souffert de cet incident, nous sommes surpris de ne pas être inclus dans cette investigation pour donner notre opinion».

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages