Cyclisme - Tour de Catalogne - Froome-Contador, les retrouvailles

L'Equipe.fr
Six mois après leur dernière confrontation sur les routes de la Vuelta, le Britannique et l'Espagnol se retrouvent au départ du Tour de Catalogne. Il semble que le coureur de l'équipe Trek-Segafredo est déjà bien en jambes par rapport à son rival de la formation Sky.

Six mois après leur dernière confrontation sur les routes de la Vuelta, le Britannique et l'Espagnol se retrouvent au départ du Tour de Catalogne. Il semble que le coureur de l'équipe Trek-Segafredo est déjà bien en jambes par rapport à son rival de la formation Sky.Chris Froome et Alberto Contador n’avaient pas eu l’occasion de de se croiser à nouveau depuis le 9 septembre, jour de l’arrivée de la Vuelta à Madrid. Ce jour-là sur le Paseo de la Castellana, le coureur britannique avait prolongé le plaisir se hissant sur la deuxième marche du podium derrière le lauréat Nairo Quintana et devant Esteban Chaves. Son rival espagnol, finalement quatrième de l’épreuve espagnole, n’avait pas été d’humeur à s’attarder à ces festivités où il n’y avait pas de place pour lui.Plus de six mois plus tard, Froome et Contador vont se retrouver au départ du Tour de Catalogne qui débute ce lundi par une étape en ligne autour de Calella que Nacer Bouhanni avait remporté l’an passé et qu’il a d’ores et déjà coché cette année encore. Depuis le début de la saison, Chris Froome s’est montré relativement discret en débutant en Australie par le Herald Sun Tour (6e) et en poursuivant par la Cadel Eavns Ocean Race (49e). Un choix mûrement réfléchi afin de ne pas engager sa saison en Europe beaucoup trop et privilégier une longue période d’entraînement loin des regards. Après son escale aux antipodes, le triple vainqueur du Tour s’est offert un long séjour en Afrique du Sud, sur la base de Crysal Springs dans la province de Mpumanaga où il a répété des journées à plus de 2000 mètres d’altitude. De l’autre côté, Alberto Contador a préféré rester en Europe où il a ouvert sa saison par une deuxième place au Tour d’Andalousie et qui vient de terminer au même rang lors du récent Paris-Nice. Froome compte aujourd’hui six jours de compétition alors que Contador pointe déjà à dix-sept.Sur ce Tour de Catalogne, le Britannique ne s’est pas fixé un objectif précis alors que l’Espagnol peut vraiment croire en ses chances de succès. « C’est une course de rentrée pour Chris (Froome) en quelque sorte, assure Nicolas Portal, le directeur sportif de l’équipe Sky. Et ce n’est pas une course qui jamais tourné en sa faveur. » Alors que Contador tourne autour, comme l’an dernier où il s’était classé deuxième derrière Nairo Quintana alors que Froome avait pris la huitième place.Mais cette 97e édition du Tour de Catalogne ne tournera pas une nouvelle fois uniquement vers un duel Froome-Contador. Alejandro Valverde, forfait de dernière minute pour maladie sur Paris-Nice, a de réelles ambitions. Romain Bardet, exclu de Paris-Nice pour s’être accroché à la voiture de son directeur sportif, se retrouve en Catalogne par défaut et sans vraiment savoir où il en est. Ensuite, le plateau proposé cette année ne manque pas d’intérêt avec les présences de Geraint Thomas (Sky), de Dan Martin (Quick Step Floors), de Tejay Van Garderen (BMC), de Adam Yates (Orica-Scott), de Jakob Fuflsang (Astana), de Pierre Rolland (Cannondale-Drapac) ou encore Rafal Majka (Bora-Hansgrohe).De plus, le parcours sera particulièrement musclé cette année avec deux arrivées en montagne avec un long chrono par équipes (41,3 km) dès mardi, l’étape au sommet de La Molina le lendemain et encore une autre à Lo Port la veille de l’arrivée à Barcelone dimanche prochain. Mais c’est bien un premier duel hispano-britannique qui est tout d’abord attendu en terres catalanes.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages