Cyclisme - Tour des Flandres - Sagan : «Je ne comprends pas»

L'Equipe.fr
Peter Sagan s'est retrouvé à terre à 17 kilomètres de l'arrivée du Tour des Flandres alors qu'il tentait de revenir sur Philippe Gilbert, futur vainqueur. Le champion du monde a affirmé ne pas comprendre les raisons de sa chute.

Peter Sagan s'est retrouvé à terre à 17 kilomètres de l'arrivée du Tour des Flandres alors qu'il tentait de revenir sur Philippe Gilbert, futur vainqueur. Le champion du monde a affirmé ne pas comprendre les raisons de sa chute.Peter Sagan, 27e du Tour des Flandres : «Vraiment, je ne comprends pas ce qu'il s'est passé. Je ne sais pas si c'est de ma faute ou pas. Je me suis senti retenu par l'arrière, par un vêtement peut-être. Le destin voulait autre chose qu'une victoire de ma part ce dimanche».Greg Van Avermaet, 2e : «Je venais pour gagner, je suis très déçu. La chute a fait la différence. On était en train de revenir, je pense qu'on avait la possibilité de rentrer. Oui, la chute a été déterminante. Philippe (Gilbert) a roulé très fort. Quand il a attaqué dans le mur de Grammont, j'ai pensé que c'était beaucoup trop tôt. Mais le vainqueur a toujours raison. J'ai bien essayé de revenir mais la chute a tout compromis. A ce moment-là, la course était finie. Si Peter (Sagan) s'était relevé, on aurait peut-être pu le faire».Oliver Naesen, 23e : «Je roulais trop près de Sagan et je n'ai rien pu faire quand il est tombé. Je suis remonté sur le vélo et j'ai terminé car je ne renonce jamais même si je n'ai pas sprinté. Je suis déçu car j'étais un des quatre hommes les plus forts de la course. J'avais des super jambes, c'est une occasion manquée. Cette course est la plus importante de l'année. C'est plus qu'une course. Il faut avoir de la chance et je n'en ai pas eu».Tom Boonen, 37e : «Je suis un peu déçu, j'avais les jambes pour faire le podium. Je perds mes chances sur le Taaienberg (ennui mécanique). Mais, quand on n'a à se plaindre que de ça... Paris-Roubaix ? je suis encore très concentré sur le Tour des Flandres».Bryan Coquard, 65e : «Je me suis fait plaisir. J'étais dans le bon groupe avec Sylvain (Chavanel). J'ai donné le maximum pour lui. C'est une super expérience».

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages