Cyclisme - Tour de l'Ain - Primoz Roglic remporte la deuxième étape du Tour de l'Ain et passe en tête du classement général

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) s'est imposé samedi dans la deuxième étape du Tour de l'Ain et s'est emparé de la première place du classement général. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) s'est imposé au sprint devant Egan Bernal (Team Ineos), vainqueur du dernier Tour de France, et Valerio Conti (UAE-Team Emirates), samedi dans la deuxième étape du Tour de l'Ain (140,1 km), à Lélex dans le parc du Haut-Jura. Il en a profité pour s'emparer du maillot de leader, qui était la propriété de l'Italien Andrea Bagioli.


lire aussi Le classement de la deuxième étape Déjà impressionnant la veille sur un parcours quasiment plat, mais battu pour la victoire d'étape par Bagioli, le Slovène a confirmé, dans une étape de moyenne montagne, qu'il serait l'un des grands favoris du Tour de France, dans trois semaines. Il signe son deuxième succès de la saison après son titre sur le championnat de Slovénie. La « Dream Team » Jumbo-Visma a asphyxié la course et vite isolé Bernal, qui n'a rien pu faire face à l'explosivité de Roglic dans le final. Coéquipier du coureur colombien, Geraint Thomas, dont c'était comme pour Roglic la course de reprise, a perdu près de cinq minutes sur ce dernier. Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) a, lui, fini quatrième, à une seconde du trio de tête. lire aussi Le classement général Primoz Roglic mène désormais le classement général provisoire. Il possède 10 secondes d'avance sur Egan Bernal, 12 sur Valerio Conti et 16 sur Nairo Quintana. L'étape finale du Tour de l'Ain, dimanche, et son triptyque montée de la Selle de Fromentel-col de la Biche-Grand Colombier offrira une copie quasi conforme de la 15e étape du Tour de France, cinq semaines plus tard. 110 des 145 km sont en effet identiques. Roglic : « Isoler le plus possible Bernal » « L'étape s'est passée comme nous l'avions plus au moins prévu lors du briefing matinal, a expliqué Roglic après la course. L'important, c'était surtout d'isoler le plus possible Bernal avant la montée finale. L'équipe a réalisé un travail remarquable durant toute la journée et c'est ce genre de tactique que nous voulions mettre en place sur ce Tour de l'Ain. »