Cyclisme - Tour de Lombardie - Thibaut Pinot, avant le Tour de Lombardie : « J'en ai peut-être trop fait »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Souffrant d'un état de fatigue général, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), vainqueur de l'épreuve en 2018, doit renoncer à ses ambitions pour le Tour de Lombardie ce samedi. Il se mettra au service de David Gaudu. Mercredi, après avoir aidé à brandir la banderole « Merci Wiwi » sur le podium, au départ de Milan-Turin, Thibaut Pinot n'a pas eu la force d'accompagner son fidèle équipier et ami William Bonnet, 39 ans, au bout de sa dernière course. « J'ai abandonné à 5km de l'arrivée, expliquait-il jeudi soir. Je n'ai pas monté Superga la deuxième fois. Je ressens un état de fatigue général mais la journée sous la pluie - lundi, il avait terminé 5e de la Coppa Bernocchi sous des trombes d'eau - n'a pas aidé non plus... » lire aussi Le calendrier de la saison Jeudi midi, après la reconnaissance des derniers kilomètres du Tour de Lombardie - l'ascension du col de Ganda et la montée vers la vieille ville de Bergame -, le Franc-Comtois, vainqueur du monument italien en 2018, faisait savoir qu'il renonçait au rôle de leader, qu'il aurait dû partager avec David Gaudu. « Ces derniers jours, je me sentais un peu fatigué, a-t-il précisé vendredi. J'ai beaucoup tapé dedans sur la Coppa Bernocchi et sur Milan-Turin, ça n'allait pas du tout. Au Tour du Luxembourg (7e du général il y a deux semaines), je sentais pourtant que j'avais bien progressé, j'arrivais à jouer avec les meilleurs en montagne mais je suis tombé malade juste après. » Thibaut Pinot « Plusieurs fois, on m'a dit de souffler mais j'avais tellement envie de performer sur les courses qui me tiennent à coeur que j'en ai peut-être fait un peu trop à l'entraînement » Alors qu'il pensait que sa saison extrêmement raccourcie - il n'a pas couru entre le mois d'avril et le mois d'août pour soigner les douleurs au dos qui le poursuivaient depuis sa chute sur le Tour de France 2020 - lui permettrait de performer sur les classiques italiennes, il a au contraire du mal à récupérer : « Ces trois derniers mois, j'ai accumulé pas mal de fatigue pour revenir à mon meilleur niveau. Plusieurs fois, on m'a dit de souffler mais j'avais tellement envie de performer sur les courses qui me tiennent à coeur que j'en ai peut-être fait un peu trop à l'entraînement. C'est comme si j'arrivais aujourd'hui en bout de cycle et les vacances vont me faire du bien. » Il sera malgré tout au départ du Tour de Lombardie samedi, dans un rôle d'équipier pour David Gaudu, 3e de Liège-Bastogne-Liège, un autre monument, en avril dernier. « J'aborde la course avec quand même beaucoup d'envie, conclut Pinot. Je serai là pour aider David qui a vraiment les capacités pour jouer le podium. » lire aussi Evenepoel, un an après sa terrible chute

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles