Cyclisme - Tour de Romandie - Michael Albasini, le spécialiste du Tour de Romandie

L'Equipe.fr
Par un temps froid et pluvieux, le Suisse Michael Albasini a remporté mercredi sa septième victoire d'étape en quatre ans.

Par un temps froid et pluvieux, le Suisse Michael Albasini a remporté mercredi sa septième victoire d'étape en quatre ans.Le recordman des victoires d’étape au Tour de Romandie est Mario Cipollini avec 12 succès. Michael Albasini (Orica-Scott) s’est rapproché de l’Italien à Champéry : 7 victoires. Le Suisse (36 ans) n’est pas un pur sprinteur mais il va vite, il n’est pas grimpeur mais sur des pourcentages assez doux, ce puncheur n’a eu aucun mal à suivre le rythme. Et au sprint, il a été nettement le plus fort.«La route était mouillée, ça m’a aidé par rapport aux autres qui ont hésité face à un îlot directionnel et une petite descente, raconte-t-il. Ils ont sans doute craint aussi les lignes jaunes mais, moi, je sais qu’en Suisse elles ne sont pas glissantes (grâce à un revêtement spécial qui favorise l’adhésion).»Après les classiques (Albasini a terminé 3e de l’Amstel Gold Race, 5e de la Flèche wallonne et 7e de Liège-Bastogne-Liège), il est difficile de rester motiver, les coureurs pensent à se reposer. Cependant, le Tour de Romandie, c’est important pour un coureur suisse. «Cela semble facile parce que c’est la septième fois que je gagne dans cette épreuve, mais ça ne l’est pas, croyez-moi, affirme Albasini. Ici, on est confronté aux meilleurs pour ce genre de course.» Dont le leader reste l’Italien Fabio Felline (Trek-Segafredo), vainqueur du prologue, mardi, à Aigle.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages