Cyclisme - Transferts - Peter Sagan et Pascal Ackermann vont quitter Bora-Hansgrohe à la fin de la saison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La formation Bora-Hansgrohe ne renouvellera pas les contrats de ses sprinteurs Peter Sagan et de Pascal Ackermann, qui quitteront donc l'équipe allemande à la fin de la saison. Changement d'ère chez Bora-Hansgrohe. La formation allemande a officialisé ce jeudi matin les départs de ses deux meilleurs sprinteurs, le Slovaque Peter Sagan (31 ans) et l'Allemand (27 ans), un choix guidé par « des décisions stratégiques », précise un communiqué de l'équipe.

« Nous entrons dans une phase de changement, indique le manager Ralph Denk, qui avait annoncé la veille les prolongations de contrat de trois coureurs, dont le grimpeur autrichien Patrick Konrad. Nous allons donner davantage de précisions ces prochaines semaines, mais nous nous réorganisons pour le futur. » Les grimpeurs Jai Hindley, Aleksandr Vlasov et Sergio Higuita devraient notamment rejoindre l'effectif en 2022 aux côtés des trois leaders actuels que sont Maximilian Schachmann, Emanuel Buchmann et Wilco Kelderman. Sagan vers TotalEnergies, Ackermann vers UAE Recruté fin 2016 alors qu'il était déjà double champion du monde en titre, Sagan a décroché chez Bora son troisième maillot arc-en-ciel (2017) et son premier Paris-Roubaix (2018), en plus d'y avoir franchi la barre des cent victoires et battu le record du nombre de maillots verts (sept) ramenés sur les Champs-Élysées. « J'y ai passé quelques-unes de mes années les plus prolifiques, note le Slovaque. Mais il est temps d'ouvrir un nouveau chapitre dans ma carrière. » Selon nos informations, la superstar s'apprête à rejoindre l'équipe française TotalÉnergies, qui évolue en deuxième division mais vise une licence WorldTour en 2023. Ackermann, lui, est annoncé du côté d'UAE-Emirates, où il sera mis en concurrence avec Fernando Gaviria. Le sprinteur allemand, qui n'a ouvert son compteur de victoires qu'en juillet cette année, a gagné deux étapes sur le Giro (2019) et deux sur la Vuelta (2020) à l'occasion de ses deux premiers grands tours, mais il a été frustré par sa non-sélection sur la dernière Grande Boucle. Il devrait le rester quelques années encore, car la formation émirienne continuera selon toute vraisemblance à concentrer ses efforts sur Tadej Pogacar, vainqueur des deux derniers Tours.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles