Cyclo-cross - ChF - Qui pour battre Clément Venturini aux Championnats de France ?

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Derrière le quadruple champion de France Clément Venturini, ils ne sont qu'une petite poignée à être capables de contester le titre au coureur de l'équipe Ag2r-Citroën, ce dimanche sur le circuit de Liévin. JOSHUA DUBAU (25 ans, Team Peltrax) Il y a quelques années que le Rémois du Team Peltrax arpente les circuits de cyclo-cross sans pouvoir accéder au titre chez les élites. Champion d'Europe espoirs de VTT et champion de France espoirs en 2018, Joshua Dubau, frère jumeau de Lucas, bute tous les hivers sur l'inarrêtable Clément Venturini. À Flamanville en 2020 comme à Pontchâteau l'an dernier, Dubau est reparti avec la médaille d'argent. Vainqueur incontesté de la coupe de France cette saison, Dubau a une chance unique de détrôner son rival de l'équipe Ag2r-Citroën sur le parcours particulièrement gras de Liévin, ce dimanche. FABIEN DOUBEY (28 ans, TotalEnergies) Tous les ans à cette époque, Fabien Doubey a pris pour habitude de faire une parenthèse sur la route pour se consacrer pleinement au cyclo-cross. « J'ai toujours adoré cet univers, assure le coureur de l'équipe TotalEnergies. Le cyclo-cross est une école extraordinaire pour ensuite performer sur la route ». Mathieu Van der Poel et Wout van Aert ne diront pas le contraire. Champion de France juniors en 2011 et médaillé d'argent aux Mondiaux de la catégorie cette même année, champion de France espoirs en 2015, le Jurassien semble avoir le niveau cette année pour passer encore un cap. D'ailleurs, il s'est mis en jambes dès samedi en devenant champion de France du relais mixte avec le comité Bourgogne-Franche-Comté. MATTHIEU BOULO (32 ans, Dinan Sport Cycling) À 32 ans, le Breton devrait en principe tirer sa révérence ce dimanche sur le circuit de Liévin. Champion de Bretagne dans toutes les catégories, Matthieu Boulo a néanmoins pu s'emparer de la tunique tricolore chez les espoirs en 2010 et 2011. Promis à un avenir plus éclatant dans cette spécialité après un passage chez les professionnels sur la route (Roubaix-Lille Métropole, Raleigh et Bretagne-Séché Environnement) le poulain de Cyrille Guimard n'a pourtant jamais pu franchir le pas au niveau des élites. Mais il reste une des valeurs sûres du cyclo-cross français et le parcours extrêmement boueux de Liévin devrait, semble-t-il, pour donner un certain avantage. ALOIS FALENTA (32 ans, Wish One Racing) Si Aloïs Falenta apparaît ici, c'est bien parce que Francis Mourey en a fait un outsider sérieux. Le nonuple champion de France, aujourd'hui directeur sportif du Team Podiocom, est persuadé que l'expérience du coureur de l'UC Gessienne peut s'avérer déterminante sur un terrain aussi compliqué que celui de Liévin. Au début du mois de décembre, Falenta avait dominé le cyclo-cross de Cognin (Savoie) disputé sous des conditions climatiques extrêmes et sur un circuit quasiment impraticable. Depuis, aidé par Wish One Racing, une équipe de gravel basée dans l'Aveyron qui lui fournit deux vélos et quatre paires de roues pour l'hiver, le vétéran des sous-bois est persuadé qu'il peut être le trouble-fête de l'après-midi à Lièvin. « Depuis le début de la saison, j'ai dit que les Championnats de France étaient mon grand objectif. » Mourey devrait suivre ça de près.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles