Début de la Coupe du monde de difficulté à Innsbruck, avec le retour de la reine Janja Garnbret

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Janja Garnbret, à Innsbruck en 2021. (Drapella/IFSC)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Innsbruck accueille cette semaine la première étape de Coupe du monde de difficulté de la saison, en plus d'une manche de bloc (22-26 juin). La championne olympique slovène Janja Garnbret signe son retour à la compétition.

Après sa 32e victoire en Coupe du monde en avril, la championne olympique et sextuple championne du monde de 23 ans a eu besoin d'une pause. Reine de l'escalade depuis plusieurs années, Janja Garnbret a soufflé, grimpé en extérieur aussi, avant de reprendre le chemin de la compétition, à Innsbruck cette semaine pour l'ouverture de la Coupe du monde de difficulté, où elle sera encore la grande favorite.

En Autriche, la Slovène ne s'alignera qu'en difficulté, pas en bloc, où la Française Oriane Bertone tentera de retrouver le podium après sa 3e place à Séoul et faire trembler la domination de l'Américaine Natalia Grossman, intouchable depuis l'absence de Garnbret (quatre victoires en autant de manches). Avec Mejdi Shalck, vainqueur à 18 ans de sa toute première Coupe du monde fin mai à Salt Lake City (une première française depuis 2019), le jeune duo bleu, espoir pour Paris 2024, participera aux deux spécialités.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles