Débuts difficiles pour la flotte française à la Coupe du monde de Poznan

Le quatre de couple français l'an dernier aux jeux de Tokyo (de gauche à droite : Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul, Marie Jacquet et Emma Lunatti). (JM. Hervio/L'Equipe)

Après Matthieu Androdias la veille, deux bateaux français seulement ont évité de passer vendredi par les repêchages pour la Coupe du monde de Poznan.

Les bateaux français entrés en lice vendredi pour la Coupe du monde Poznan (Pologne) n'ont pas connu une grande réussite. Deux embarcations seulement sont parvenues à se qualifier pour le tour suivant sans avoir à passer par l'étape de repêchages.

Le quatre de couple féminin a ainsi obtenu d'entrée son billet pour la finale. Marie Jacquet, Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul et Emma Lunatti ont pris la deuxième place de leur série en 6'21''99, à plus de trois secondes de l'équipage suisse.

lire aussi

Matthieu Androdias et Hugo Boucheron en quête de repères individuels en Pologne

Deuxième place qualificative également pour le nouveau deux de couple poids légers d'Hugo Beurey et Ferdinand Ludwig. À près de sept secondes des vainqueurs norvégiens, mais cela a suffi pour franchir ce cap et décrocher un billet pour les demi-finales.

La veille, Matthieu Androdias s'était qualifié directement pour les demi-finales en remportant sa série du skiff.

lire aussi

Toute l'actualité de l'aviron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles