Découverte de l'origine des chevaux domestiques

·1 min de lecture

Des restes de chevaux domestiques en Asie centrale datant d'il y a 5.500 ans avaient prouvé la domestication ancienne de ces animaux. Cependant, des analyses ADN avaient montré que ces individus n'appartenaient pas à la même lignée qu'E. caballus. Afin de déterminer l'origine des chevaux domestiques actuels, des chercheurs ont effectué des analyses ADN sur des fossiles de 273 chevaux provenant de plusieurs sites d'Eurasie, dont les datations s'échelonnent entre il y a 200 et 50.000 ans.

Mandibule de cheval sur le site archéologique de Ginnerup, Danemark, juillet 2021. © Rune Iversen, East Jutland Museum
Mandibule de cheval sur le site archéologique de Ginnerup, Danemark, juillet 2021. © Rune Iversen, East Jutland Museum

Une diversité génétique… au passé

Les résultats publiés dans la revue Nature ont permis d'établir qu'il existait bien une grande diversité génétique chez les chevaux eurasiens avant -2.000 à -2.200 ans. Après cette période, le profil génétique des chevaux originaires du nord du Caucase s'est géographiquement étendu, jusqu'à devenir le profil majoritaire, de la Mongolie à l'Atlantique. Ces chevaux domestiques se sont par ailleurs répandus en Asie à la même période que les chariots et la roue à rayons. Les auteurs indiquent enfin que les chevaux domestiques E. caballus ont probablement été sélectionnés par l'Homme en raison de leur caractère plus docile et de leur robustesse accrue, notamment au niveau de la colonne vertébrale, par rapport aux populations de chevaux sauvages.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles