Défait à Lens, Bruno Irles (Troyes) est « resté sur sa faim »

Malgré la domination lensoise, Bruno Irles a regretté la première période de son équipe, qui s'est inclinée 1-0 sur la pelouse des Sang et Or ce vendredi. L'entraîneur de Troyes estime le résultat « logique ».

« Vu la physionomie de la rencontre (défaite 1-0 à Lens), le résultat vous semble logique ?

Oui, il est logique. C'est ce qui me fait rester sur ma faim, on a manqué notre première période. Je suis convaincu qu'il y avait le potentiel dans mon équipe de faire mieux, on doit être beaucoup plus autoritaire que sur la première période. En seconde, on a montré qu'on était capable de poser des problèmes et peut-être d'aller chercher l'égalisation. Mais quand on passe à côté comme on l'a fait en première, on ne peut pas s'attendre non plus à beaucoup plus.

lire aussi

Le film du match

Les coups de pied arrêtés deviennent-ils un problème récurrent à Troyes ?

On avait eu un premier match où on avait connu des problèmes dans ce domaine (à Monaco). Là c'est un deuxième. Sur le but, on peut râler sur la faute ou non sur Kouamé, mais je ne m'arrêterai pas à ça. On doit être capable de bien défendre derrière, j'ai une erreur grossière de marquage, j'ai une erreur du joueur qui est en zone et doit récupérer le ballon. Les coups de pied arrêtés, c'est un état d'esprit, on doit l'avoir de A à Z.

L'état d'esprit a-t-il fait défaut aujourd'hui ?

Non, ce n'est pas l'envie qui manquait, c'est peut-être la confiance de mon groupe en ses moyens, dans son potentiel. On est capable de rivaliser avec ce genre d'équipes, je veux convaincre mes joueurs de ça. »

lire aussi

Les tops-flops de Lens-Troyes

lire aussi

Le classement de Ligue 1