Défaite bonifiée de Clermont face à Leicester en Coupe des champions

Le deuxième-ligne international Paul Jedrasiak inscrit le quatrième essai clermontois, vendredi soir à Marcel-Michelin face à Leicester. (A. Mounic/L'Équipe)

Les Clermontois se sont inclinés (29-44) à domicile face à Leicester mais récoltent un bonus défensif en ouverture de cette troisième journée de la Coupe des champions.

Au terme d'un match fou, débridé et spectaculaire, c'est finalement Leicester qui s'est imposé à Clermont (29-44), en ouverture de la troisième journée de cette Coupe des champions, les deux équipes décrochant un bonus offensif devant 14 000 spectateurs enthousiastes. L'interception de Matt Scott dès la 3e minute (0-7) sur une longue passe téléphonée d'Anthony Belleau a coupé pendant vingt minutes les jambes clermontoises, mais après l'essai de Bautista Delguy au terme d'une longue séquence (24e, 7-10), le rythme de ce match s'est accéléré et les essais - neuf au total - se sont enchaînés.

voir aussiLe film de Clermont-Leicester

Par leurs initiatives tranchantes, le talonneur Étienne Fourcade, le demi de mêlée Baptiste Jauneau et l'ailier Alivereti Raka ont créé des intervalles pour leurs partenaires. Un temps mené 7-24 après le troisième essai de Tigres de Leicester heureux de se retrouver en supériorité numérique (carton jaune contre Lee, 32e), les Clermontois ont refait leur handicap grâce à Fourcade (36e) puis Belleau (42e), qui a su garder la tête froide après sa bourde initiale.

Trop d'indiscipline pour ClermontAlors que les Anglais pensaient avoir fait le plus difficile en obtenant leur bonus offensif avec le doublé du centre Matt Scott (44e), les Auvergnats, euphoriques, ont accéléré et l'intenable Paul Jedrasiak a planté le quatrième essai des siens. Ce bonus offensif a boosté l'ASM.

Les Clermontois pourront regretter quelques maladresses et approximations (61e-69e), et surtout beaucoup d'indiscipline. Durant ce match à l'issue incertaine, ces pénalités concédées - seize au total - ont permis à Leicester de repousser la menace auvergnate et de marquer trois buts de pénalité (21e, 40e, 76e) bienvenus qui, au final, empêchèrent l'ASM d'obtenir un bonus défensif.

lire aussi : Calendrier et classement de la Coupe des champions