Les défis qui attendent le sport amateur en 2021

Clément Pons
·1 min de lecture

16 mars 2020. Le président de la République Emmanuel Macron déclare l'instauration du premier confinement sur le territoire national, en réponse à l'épidémie de Covid-19 qui fait trembler le monde. Sur les terrains, on fait la grimace. Le sport - comme à peu près tous les secteurs - se met à l'arrêt. Depuis le printemps dernier, quelques éclaircies ont toutefois parsemé le ciel noir foncé de cette année inédite et chaotique pour les 158 000 associations sportives dans l'Hexagone. Mais elles seront bien insuffisantes face à l'ampleur de la crise sanitaire qui emporte tout sur son passage.

À l'aube de cette nouvelle année, les défis sont très nombreux pour le sport amateur et touchent tout un écosystème qu'il va être urgent de mobiliser pour stopper l'hémorragie.

• Enrayer la chute du nombre de licenciés

Fin octobre, alors que le deuxième confinement venait d'être annoncé, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) Denis Masseglia nous confiait ses inquiétudes quant à la reprise du sport : "Le plus inquiétant n'est pas le confinement, mais la fin de celui-ci. Si les licenciés qui ont arrêté le sport pendant le confinement ne reprennent pas leur licence, ce sera une catastrophe pour les clubs amateurs"...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi