Dégradations au Parc OL: les supporters demandent à la LFP de "prendre ses responsabilités"

James, porte-parole de l'ADAJIS (association de défense et d'assistance juridique des intérêts des supporters), a réagi au micro de RMC Sport à l’interdiction de déplacement des supporters parisiens à Angers et Metz, suite aux dégradations faites au Parc OL, en finale de la Coupe de la Ligue. Il déplore notamment que la LFP n’admette pas les dysfonctionnements de son organisation.

La décision de la Commission de discipline

"Comment on peut avoir des mesures aussi fortes aujourd’hui, avec une vraie interdiction collective, pas seulement des fauteurs de troubles identifiés, alors même qu’on n’a pas tous les éléments? Il est normal qu’il y ait une instruction et je pense que tous les acteurs se sont déjà positionnés pour dire que tous les incidents seront clairement sanctionnés. Maintenant, il y a une responsabilité collective quant à l’organisation et on a constaté qu’il y avait une mauvaise organisation. Il ne s’agit pas de juste jeter la pierre aux organisateurs, mais de dire qu’on constate qu’il y a un problème, alors qu’il vaut mieux tirer un bilan et faire en sorte qu’on évite ce genre de problèmes à l’avenir. Or, là, on se rend compte que la facilité, c’est de se cacher derrière les actes inacceptables des supporters pour ne pas faire son autocritique. Quand on demande aux supporters de prendre leurs responsabilités, le moins que l’on puisse faire, surtout quand on est un représentant de la Ligue, c’est de prendre les siennes et de les assumer surtout."

A lire aussi >> Dégradations au Parc OL: les supporters du PSG interdits de déplacements à Angers et Metz 

Le PSG très remonté contre la LFP

"On se satisfait de cette réaction. C’est normal, on voit bien dans les contacts qu’on a, que le PSG est dans une optique très simple:...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages