« Pas de démocratie, aucune transparence »... Éric Thomas fustige Noël Le Graët et la FFF

Thomas est le président de l'AFFA. (J. Prévost/L'Équipe)

Le président de l'Association française du football amateur, Éric Thomas, dénonce dans un entretien à « L'Humanité » le comportement de Noël Le Graët et les dysfonctionnements de la FFF, dont le comex se réunit ce mercredi matin.

Président de l'Association française du football amateur (AFFA), Éric Thomas a sévèrement taclé Noël Le Graët et le fonctionnement de la Fédération française de football (FFF) dans un entretien accordé à l'Humanité mardi.

lire aussi : Vers une mise sous tutelle de Noël Le Graët, le président de la FFF ?

D'après Thomas, dont l'association avait appelé à la démission de Le Graët après ses propos polémiques sur Zinédine Zidane lundi, le président de la FFF « a été trop loin ». Il le décrit comme un « personnage pas très reluisant » dont « tous [connaîtraient] le fonctionnement », un homme qu'il faudrait « éviter » de rencontrer « en tête-à-tête lorsqu'on est une femme, au-delà d'une certaine heure ». Des propos qui font écho aux accusations de l'agente Sonia Souid dans nos colonnes mardi.

Au sujet de la FFF, Thomas affirme que « cette institution dysfonctionne à tous les niveaux ». « Il n'y a pas de démocratie, donc aucune transparence, détaille-t-il. [...] Il n'y a pas non plus de diversité, ni de parité. C'est un monde d'hommes plutôt âgés, qui fonctionnent de manière clanique. Noël Le Graët en est le potentat. »

lire aussi : Qui sont les 14 membres du comex de la FFF ?

À titre d'exemple, il évoque un cas de « tricherie manifeste » en janvier 2019, « pour les élections de la Ligue du Centre » : « Noël Le Graët a désigné lui-même le président de l'assemblée élective, un certain Jacky Cerveau, qui, sur ordre de Le Graët, a tout fait pour que la liste désignée par le président soit élue au mépris de toute éthique. Monsieur Cerveau a depuis été épinglé pour des notes de frais abusives. Quant à l'ancien président de cette Ligue, il a été condamné pour harcèlement moral et sexuel. Cela résume tout ! »

« Il faudrait organiser des états généraux du football pour qu'enfin ce sport avance sur ses deux jambes, suggère Thomas en réponse aux maux de la Fédération. Le foot amateur et le foot pro ensemble ! »