Démonstration de Boston face à Dallas, Denver corrige les Clippers

Jayson Tatum (à g.) s'est offert un triple double face aux Mavericks de Luka Doncic. (J. Miron/Reuters)

Deux jours après la claque reçue face à Oklahoma City, les Celtics ont répondu avec autorité en écrasant les Mavericks de Luka Doncic (124-95). Ils demeurent les incontestables leaders de la conférence Est, comme Denver à l'Ouest, large vainqueur des Clippers (122-91).

L'affiche entre les Mavericks et les Celtics programmée ce jeudi au Texas était prometteuse avec la franchise de l'époustouflant Luka Doncic (34 points, 8,8 rebonds et 8,7 passes en moyenne cette saison) et une équipe de Boston en grande forme, leader de la conférence Est. Finalement, le choc a tourné court puisque les partenaires de Jayson Tatum ont largement pris le dessus sur Dallas (124-95), qui restait pourtant sur une série de sept victoires d'affilée.

lire aussi : Les résultats de la nuit

Deux jours après la claque reçue sur le parquet d'Oklahoma City (150-117), les joueurs de Joe Mazzulla se sont brillamment repris. Imperméables en défense, les Celtics ont parfaitement contenu Doncic. Habitué aux fiches de score irréelles ces dernières semaines, le Slovène a inscrit « seulement » 23 points cette nuit, semblant légèrement souffrant.

Candidat comme Doncic au titre de MVP de la saison, Jayson Tatum s'est montré bien plus décisif, assumant son statut de fer de lance des Celtics. L'ailier de 24 ans a signé un triple double de patron (29 points, 14 rebonds, 10 passes) qui a facilité la soirée de son équipe. À la mi-temps, Boston menait déjà de 18 points (64-46) et semblait intouchable.

Grâce à une circulation de balle étincelante qui fait des ravages depuis le début de la saison, les Celtics, bien aidés par un banc une fois de plus à la hauteur, ont tranquillement géré leur avance jusqu'au buzzer. Côté Mavericks, le Français Frank Ntilikina, en six minutes sur le parquet, n'a pas inscrit le moindre point ni obtenu de rebond ou réussi de passe décisive.

Ce 27e succès en 39 rencontres permet à Boston de conserver la tête de la Conférence Est. Dallas, pour sa part, demeure à la quatrième place à l'Ouest.

lire aussi : Classement de la conférence Est

Denver corrige les ClippersSur son parquet, Denver a réalisé une très belle performance collective face à des Clippers absents (122-91). Les joueurs de Los Angeles se sont entêtés à tenter leur chance à trois points, sans réussite (5/37), et repartent du Colorado avec une quatrième défaite de suite.

Les Nuggets n'ont même pas eu besoin d'un Nikola Jokic en grande forme pour mater les Californiens. Le double MVP en titre n'a inscrit que 12 points (en 24 minutes), ce qui n'a pas empêché son équipe d'étoffer son avance jusqu'à 43 points en début de troisième quart-temps. Au total, six Nuggets ont fini avec 10 points ou plus, la palme revenant au Canadien Jamal Murray (18 points).

lire aussi : Classement de la conférence Ouest

Memphis assure, Markkanen porte le JazzÀ Orlando, Memphis est pendant quelques instants passé devant Denver en tête de la conférence Ouest, avant que les Nuggets ne reprennent leur trône. Les Grizzlies ont dominé l'équipe floridienne (123-115), malgré un relâchement en fin de partie qui a permis au Magic de revenir à six petites longueurs dans les deux dernières minutes.

Mais l'avance de Memphis, qui a culminé jusqu'à 25 points, s'est avérée suffisante. Ja Morant, auteur de 32 points, un de plus que son coéquipier Jaren Jackson, a permis à sa franchise de s'assurer un cinquième succès d'affilée, même si l'Italien Paolo Banchero, numéro 1 de la dernière draft, s'est aussi distingué pour Orlando (30 points, 9 rebonds).

lire aussi : Podcast : l'Odyssée de LeBron James (1/5)

Houston, de son côté, a de nouveau perdu, pour la 29e fois cette saison, et demeure lanterne rouge à l'Ouest. Son bourreau, cette fois-ci, a porté le visage du Finlandais Lauri Markkanen. L'ailier de l'Utah Jazz a réussi un carton en inscrivant 49 points, son record personnel. Un total qui a facilité le large succès de son équipe (131-114), dixième de sa conférence, après une série de cinq revers.