En démonstration face à Toulouse, l'OM monte sur le podium

En démonstration face à Toulouse, l'OM monte sur le podium

Dans un stade Vélodrome bouillant, l'OM s'est largement imposé face à Toulouse (6-1), lors de la 16e journée de Ligue 1. Les Olympiens grimpent sur le podium, tandis que Toulouse se rapproche de la zone de relégation.

Alors que le monde du football pleurait le décès de la légende brésilienne Pelé, l'OM a offert un festival offensif à ses supporters pour la réception de Toulouse (6-1) jeudi soir, lors de la 16e journée de Ligue 1. Branco Van den Boomen a inscrit la seule réalisation toulousaine. Après la défaite de Rennes à Reims (3-1), Marseille monte sur le podium de la Ligue 1. Toulouse glisse au 13e rang.

lire aussi : Le film d'OM-Toulouse

Si l'OM a déroulé en seconde période, la défense olympienne a souffert face aux transitions offensives toulousaines en début de match. Le capitaine du Téfécé Brecht Dejaegere a passé un premier frisson, après une frappe lointaine (10e). Dans la foulée, après une sortie autoritaire de Gigot, qu'il a poussé jusqu'à un centre parfait, Rongier a ouvert le score, glissant le ballon entre les jambes de Dupé (13e). Ne parvenant pas à prendre le large, malgré une tentative de Sanchez contrée in extremis (19e), l'OM a tremblé avant la mi-temps. Après un centre de Van den Boomen, Thijs Dallinga réalisait une remise sublime au premier poteau pour Farès Chaibi, qui loupait complètement sa tête, tout seul à 3 m des cages de Pau Lopez (38e).

La malchance a finalement tué le suspens. Sur un long ballon, Rasmus Nicolaisen s'est interposé une première fois de la tête avant de lober son gardien, sur une remise en retraite mal inspirée (41e). D'un but à l'autre, Dallinga aurait pu remettre le Téfécé à porter de but. C'était sans compter sur l'arrêt de grande classe de Lopez, solide sur son premier poteau (43e).

En seconde mi-temps, les Olympiens ont dévoilé leur classe. Chanceux sur son contrôle, Sead Kolasinac a éliminé Nicolaisen d'un crochet sublime dans la surface, avant d'ajuster Maxime Dupé, scotché sur sa ligne (52e). Payet a aggravé le score au tableau d'affichage. Sur une passe en retrait de Jonathan Clauss (voir ci-dessous), Dimitri Payet, tout seul à l'entrée de la surface, a ouvert son pied pour guider le ballon dans la lucarne de Dupé. Trop facile pour un joueur de son talent. Pour l'honneur, Van den Boomen a transformé le penalty provoqué par Veljko Birmancevic, déséquilibré par Clauss (66e).

Cengiz Ünder sur penalty (80e), provoqué par Bamba Dieng, puis Nuno Tavares (82e), auteur d'un superbe enchaînement dans la surface, ont participé à la fête olympienne.

lire aussi : Les tops-flops d'OM-Toulouse

Le joueur du match : Jonathan Clauss omniprésentAbsent de la liste de Didier Deschamps pour le Mondial, Jonathan Clauss est bel et bien passé à autre chose. Proactif sur son couloir droit, multipliant les courses offensives et défensives, l'ex-Lensois a gardé assez de lucidité pour être décisif à deux reprises. La première, à destination de Dimitri Payet, tout seul à l'entrée de la surface. La seconde pour son pendant à gauche, Nuno Tavares, auteur d'un bel enchaînement pour tromper Dupé. Une prestation complète entachée par la faute dans la surface, découlant sur le penalty inscrit par Van den Boomen.

lire aussi : Le classement de Ligue 1