Le départ de la brasserie Heineken sonne-t-il la fin du règne de la bière d’Alsace ?

Le départ de la brasserie Heineken sonne-t-il la fin du règne de la bière d’Alsace ?

Économie - Le départ annoncé dans les trois ans de la brasserie Heineken de Schiltigheim peut-il mettre en danger le règne sur l’Hexagone de la bière produite en Alsace ?

« C’est toujours cruel d’entendre qu’une brasserie va fermer, surtout en Alsace, regrette Dominique Baudendistel, président des Brasseurs d’Alsace. C’est assez dur à encaisser sachant qu’Heineken l’Espérance, ça fait 50 ans qu’ils sont là. » Depuis l’annonce du projet de fermeture du site de la brasserie de Schiltigheim dans les trois années à venir, les réactions sont aussi vives que l’amertume d’un véritable gâchis. Politiques locaux de tout bord ont dénoncé cette décision et apportent leur soutien aux 220 salariés dont l’emploi est menacé. Son départ annonce-t-il la mise en bière du rayonnement du breuvage made in Alsace en France ?

Plus qu’une question « d’honneur », c’est pour l’heure bien entendu les répercussions économiques qui préoccupent les élus, syndicats et brasseurs. Ce projet de départ « fragiliserait le tissu économique de l’historique cité des brasseurs, dénonce pour sa part la Fédération du PCF du Bas-Rhin, et affaiblirait l’industrie brassicole dans notre région en mettant au chômage des centaines de salariés dans un contexte de crise économique ». D’autres s’inquiètent plus largement d’une nouvelle disparition symbolique sur le territoire bas-rhinois, après celui annoncé du siège Adidas à Stra(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Alsace : La famille de Cécile Kohler, détenue en Iran, s’exprime pour la première fois
Strasbourg : La ville veut mettre en place des espaces sans tabac autour des écoles
Strasbourg : Heineken annonce la fermeture de sa brasserie de Schiltigheim, 220 emplois menacés