Le départ des Grands Prix européens revient à 14h

Jonathan Noble
·1 min de lecture

Depuis 2018, les Grands Prix européens commençaient plus tard qu'auparavant, avec des départs à 15h10. Propriétaire de la Formule 1, Liberty Media s'efforçait ainsi d'accroître les audiences TV. Il était estimé qu'un départ dix minutes après l'heure pile serait plus avantageux pour les diffuseurs, qui pourraient ainsi prendre l'antenne dix minutes avant le début du tour de formation. Le passage de 14h à 15h était par ailleurs censé contribuer aux audiences américaines.

Lire aussi :

La date et le lieu des essais hivernaux toujours discutés

"Certains diffuseurs prennent l'antenne à l'heure pile et manquent ainsi la tension et l'émotion qui caractérisent les minutes précédant le départ de chaque Grand Prix", indiquait alors un communiqué de la F1. "Grâce à ce changement, les téléspectateurs seront plus proches des écuries et des pilotes, et profiteront pleinement du spectacle proposé juste avant l'extinction des feux."

Or, si ce changement pourrait avoir été légèrement bénéfique, il s'est avéré plutôt impopulaire dans le paddock. Le départ donné à 15h10 contraignait le personnel à démonter et ranger les monoplaces et les infrastructures plus tardivement, alors que le calendrier est de plus en plus fourni et éreintant. De plus, les diffuseurs TV réalisant déjà une longue émission d'avant-course sur la grille ont dû meubler les dix minutes supplémentaires.

Selon les informations de Motorsport.com, la Formule 1 a proposé aux écuries qu'à partir de cette saison, le départ revienne à 14h pile pour les courses européennes. Il semble que toutes les écuries y soient favorables, et ce changement devrait donc être formellement ratifié prochainement. L'heure exacte du départ pour les épreuves hors du Vieux Continent, elle, sera celle du créneau le plus favorable à une audience optimisée.