Les déplacements des clubs et l'écologie, en mode diesel

·1 min de lecture

Une COP pour garder le cap. Ses conséquences concrètes se feront certainement attendre, mais la COP26 a au moins eu le mérite de rappeler à tout le monde que l'écologie n'était plus une option. La FIFA a surfé sur la vague en annonçant sa stratégie pour le climat, avec l'objectif de réduire ses émissions de moitié d'ici 2030 et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2040. Et les clubs dans tout ça ? Des initiatives émergent, ici ou là, avec une cohérence discutable. Selon le dernier inventaire réalisé par le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), 29% des émissions de gaz à effet de serre étaient liés aux transports en 2020. D'où la nécessité de prendre le sujet à bras-le-corps, encore plus dans ce secteur. Ce qui n'est pas forcément encore le cas.

Garder les pieds sur terre

Parmi les aberrations récentes, le choix du Paris Saint-Germain de prendre l'avion…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles